img

Actualités

Le Gouvernement congolais vient de dresser le bilan de l'attaque policière perpétrée ce vendredi, 24 avril au domicile du chef milicien, Ne Mwanda Nsemi à Kinshasa.

Dans un communiqué de presse publié par le vice premier ministre en charge de la sécurité, Gilbert Kankonde parvenu à election-net.com, les autorités congolaises avancent le bilan de 8 personnes tuées, 35 autres blessées hormis les 168 interpellations enregistrées lors de ces accrochages violents avec la garde rapprochée du chef spirituel de la secte Bundu dia Mayala.

Ci-dessous, l'intégralité du communiqué

Il faut rappeler que lors de cette interpellation, Nemwanda Nsemi a été blessé à la tête et suivi par les services hospitaliers de la clinique Ngaliema de Kinshasa avant d'être libéré et transféré au parquet pour sa comparution où il est accusé d'atteinte à la sûreté de l'État.

Jose-Junior Owawa

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate