img

Actualités

Sécurité

La répression de la marche de la coalition politique Lamuka et quelques mouvements citoyens ce lundi lundi 13 juillet 2020 à Kindu chef-lieu de la province du Maniema a fait également une victime du côté de la mission onusienne, Monusco.

Le Chef du sous-bureau de la Monusco-Kindu et Coordonnateur ai du bureau du BCNUDH FODÉ KANDE de la nationalité sénégalaise, chef de sous bureau MONUSCO Kindu et Coordonnateur ai du bureau conjoint des nations unies aux droits de l’homme a été brutalisé par la police en présence du maire de la ville de Kindu, alors qu'il faisait le monitoring de la marche.

Selon un confrère journaliste qui a assisté à la scène, FODÉ KANDE aurait même été giflé par la police malgré qu'il ait exhibé son badge et demandé l'intervention du Maire de la ville ONGALA LOSEKE LOVI présent sur scène. Mais ce dernier lui aurait laissé subir la barbarie policière et acheminé à la prison de la police district Kindu ville. Il n'a été relâché quelques minutes plus tard qu'après l’intervention de Raphaël Upelele Lokenga Secrétaire Exécutif de l'ongdh HAKI ZA BINADAMU-Maniema.

Kilikumbi Lusumbasumba Isaac depuis Kindu

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate