img

Actualités

Politique

C'est parti pour un bras de fer entre le gouverneur déchu du Kasaï Central, Martin Kabuya et le vice-premier ministre et ministre de l'intérieur Gilbert Kankonde Malamba .

Dans un télégramme mercredi 01 juillet 2020 en fin de soirée, répliquant à  celui du vice-premier ministre et ministre de l'intérieur qui confie la gestion de la province à titre intérimaire au vice-gouverneur Ambroise Kamukuny Mukinay.

Lire aussi: Kasaï Central : Ambroise Kamukuny désigné Gouverneur intérimaire de la province 

Martin Kabuya rappelle à Gilbert Kankonde que l'article 4 de la loi portant organisation des élections présidentielles, législatives, provinciales , urbaines , municipales et locales en cas de décès, démission, empêchement définitif qu'il évoque ne peut s'appliquer à la situation du Kasaï Central.

Lire : Kasaï Central : Le gouvernement Kabuya déchu par l’Assemblée provinciale.

Pour lui, le gouvernement provincial du Kasaï Central dont aucun membre n'a été épargné par la motion de censure de l'assemblé provinciale, expédie sous sa direction les affaires courantes en attendant le verdict de la cour constitutionnelle saisie en inconstitutionnalité de la décision de l'Assemblée provinciale depuis le 24 juin dernier.

Lire aussi: Kasaï Central/Déchéance du gouvernement: Aucun ministre ne peut quitter la province avant la remise et reprise

Pour rappel le vice-premier ministre et ministre de l'intérieur, Gilbert Kankonde a à travers un message officiel au président de l'assemblé provinciale du Kasaï Central, instruit ce dernier de respecter la disposition de l'article 160 alinéas 1 et 4 de la loi sus évoquée reconnaissant au vice-gouverneur la qualité d'un intérimaire légal.

Lire aussi :Kasaï Central :Une députée provinciale révèle les dessous des cartes de la destitution du gouvernement Kabuya

Van Frédéric Tshilanda

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate