img

Actualités

Politique

L'ancien ministre des finances de la ville province de Kinshasa devra prendre son mal en patience pour 48 heures supplémentaires. Guy Matindo était devant la cour de cassation ce lundi 16 Septembre 2019.

Ses avocats ont fait une demande de mise en liberté provisoire pour leur clients. Les conseils de Guy Matondo ont soutenu que la démarche de la détention de l'argentier honoraire était irrégulière.

Devant les juges, les avocats du ministre d'André ont montré que la présence en prison de Guy Matondo ne se justifie pas maintenant. Dans leur plaidoirie, ils ont argumenté que l'ordonnance de sa détention était de 15 jours et à expiré le 12 du mois en cours, c'est à dire, il y a quatre jours déjà.

La défense de l'Ex ministre se veut confiante expliqué Me Michel Omba, l'un de ses avocats " À l'audience de ce jour, il y a eu deux étapes. La première a consisté à la demande de mise en liberté provisoire de notre client sur base des éléments de droit que nous avons présentés estimant que la procédure qui le maintient à la prison de Makala a été irrégulière car il y a eu caducité de l'ordonnance " à indiqué l'avocat.

Chris L

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate