img

Actualités

Politique

Le directeur de la prison centrale de Bunia en Ituri alerte sur la rupture du stock alimentaire dans cette maison carcérale. le major Kamile Nzonzi craint que la situation dégénère si rien n'est fait le plus tôt possible. Il invite les personnes de bonne volonté de venir à la rescousse des locataires de la prison centrale de Bunia.

" Nous sommes à la rupture totale de la nourriture pour les détenus. Après une semaine, s'il n'y a rien qui vient , s'il n'y a pas la collecte qu'on a amassé , je serai dans une sécheresse. Pendant ce temps, il y a une promesse au niveau du gouvernement central qu'on peut envoyer les fonds. Si on n'envoie pas, les gens de bonne volonté , les chrétiens peuvent nous venir en aide[…]les détenus, les déplacés se sont les gens qu'on peut assister si on a les moyens",explique-t-il.

Par ailleurs, le major Kamile Nzonzi révèle que depuis janvier 2020, le gouvernement congolais n'a pas alloué les fonds aux détenus de la prison centrale de Bunia. C'est ainsi qu'ils vivent actuellement dans des "acrobaties".

"Ça fait déjà deux trimestres,l'Etat n'a pas mis les fonds à notre disposition pour ces détenus. Pour dire, les détenus mangent par des acrobaties, des lobbying et les plaidoyers que nous sommes entrain de faire",renchérit il.

En rappel, la prison centrale de Bunia compte plus de 1300 détenus ces derniers jours. Une promiscuité élevée si on se rappelle que la dite prison était construite pour 220 prisonniers. Toutefois, il y a peu, le président Felix Tshisekedi a gracié 129 détenus dans cette maison carcérale.

Dieubon Mughenze

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate