img

Actualités

Politique

La résurgence de l'insécurité en territoire de Mahagi dans la province de l'Ituri provoque le soulèvement des jeunes dans la commune de Mahagi ce mercredi 13 mai 2020. Ces jeunes passent à la vitesse supérieure en bloquant la Route Nationale Numéro 27 axe Mahagi–Bunia.

Ils disent protester contre la « la passivité » de l'État congolais au regard de l'insécurité alimentée par les présumés éléments CODECO dans plusieurs localités de la chefferie de Jukoth depuis plusieurs jours.

« Nous en avons le ras-le-bol ! Nous voulons que nos autorités passent à l'action… Nous risquons tous de périr ! Il n' y aura plus de circulation sur cette route jusqu'à ce qu'on en finisse avec ces rebelles ! », nous a confié un jeune en plein remblayage du sol pour faire un énorme dos-d'âne empêchant ainsi le passage des véhicules.

Le même mercredi, ce groupe de jeunes en colère est allé démanteler une barrière de péage route à peine installée le 11 mai dernier à Uguro situé à 5 km de la Commune de Mahagi pour la mobilisation des recettes par la Direction Générale des Recettes de la Province de l'Ituri (DGRPI).

Contacté par election-net.com ce jeudi 14 mai 2020, l'administrateur de territoire de Mahagi à l'intérim parle d'un acte de rébellion. Gilbert UCIRCAN appelle la jeunesse communale à l'apaisement.

Pendant ce temps, une délégation mixte : gouvernement provincial, caucus des élus provinciaux de la circonscription électorale de Mahagi, la MONUSCO ainsi que la communauté Alur de Bunia séjourne à Mahagi pour tabler sur la crise sécuritaire dans ce territoire.

Eliezer Pithua à Bunia

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate