img

Actualités

Sécurité

La situation sécuritaire qui ne cesse de se détériorer sur l’ensemble de la province du Nord-Kivu préoccupe le député provincial Jean-Paul Paluku Ngahangondi qui a adressée une question écrite au Ministre de l’interieur Jean-Bosco Sebishimbo parvenue à election-net.com ce mardi 21 juillet 2020.

Cet élu de Beni territoire a noté qu’il ne passe plus un jour sans que l’on ne signale des cas de mort, kidnapping ou vol des biens par des hommes en main armée. Grave, même des villes et des grandes agglomérations n’en sont pas épargnées «… et dans la plupart des cas, les enquêtes n’aboutissent pas à l’arrestation des auteurs », déplore t-il.

Ainsi, il a demandé au concerné de fournir des explications à toutes les interrogations soulevées, et cela pour que l’équivoque soit levé.

Ci-dessous l’intégralité de ces questions :

  1. Que pensez-vous de cette dégradation sécuritaire devenue persistante et généralisée sur l’ensemble de la Province ?
  2. Qu’est-ce qui serait à la base de ladite insécurité et qu’est-ce qui justifierait sa persistance ?
  3. Vos services sont-ils à même d’identifier les semeurs de ladite insécurité?
  4. Que préconisez-vous pour y mettre fin, quelles ont été vos réalisations et à quelles difficultés vous vous êtes butés ?
  5. En tant que responsable du domaine, que ressentez-vous chaque fois quand vous apprenez ces incidents sécuritaires : mort, kidnapping, vol à main dont sont victimes vos administrés ?
  6. A quel pourcentage pouvez-vous placer la réussite de votre Ministère dans la sécurisation des personnes et de leurs biens ?

En rappel, depuis plus d’une décennie, l’insécurité est décriée dans plusieurs territoires au Nord-Kivu. Certains observateurs ont toujours affirmé que cela est dûe à la prolifération des groupes armés, locaux, nationaux et étrangers actifs dans la partie Est de la partie de la RDC.

Prince Bagheni, à Goma

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate