img

Actualités

Internationale

La Chine s’en est prise ce mercredi 15 juillet à la décision de la Grande-Bretagne de mettre à l’index les équipements de Huawei, estimant que Londres avait été « berné » par les États-Unis.

Le gouvernement britannique a choisi mardi  d'exclure d'ici à 2027 les équipements du géant chinois des télécoms de son réseau 5G une décision saluée par Donald Trump.

En réponse, la Chine « prendra une série de mesures pour défendre les droits et les intérêts légitimes des entreprises chinoises », a averti devant la presse la porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Hua Chunying.

« Il y a un prix à payer » pour cette décision, a-t-elle ajouté sans plus de précisions.

A lire aussi:Royaume-Uni: Soupçonné d’espionnage chinois, Huawei exclu

La porte-parole chinoise a accusé Londres d’avoir agi « en coordination avec les États-Unis pour discriminer, réprimer et éliminer » Huawei.

« Que veut vraiment le Royaume-Uni ? Conserver son point de vue indépendant ? Ou être réduit à un État vassal, qui se fait délibérément berner par les États-Unis ? », a feint de s’interroger Hua Chunying.

Prendre note, la décision britannique pourrait porter un coup aux investissements chinois au Royaume Unis, au moment où Londres compte sur le reste du monde pour compenser l’effet de sa sortie de l’Union européenne.

Mapote Gaye

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate