img

Actualités

Économie

Le Gouverneur de la province du Haut-Uele, Christophe Baseane Nangaa a réuni, ce samedi 25 juillet 2020 à Durba, les opérateurs économiques de sa province et ceux de celle de l'Ituri pour les sensibiliser autour de la nécessité d'investir dans son entité.

Entouré du Président de l'Assemblée Provinciale, Afounde Afongenda Sumbu, des élus provinciaux du territoire de Watsa, de son Adjoint Christian Pitanga Mangandro, des ministres des infrastructures, Norbert Mandana, du plan Ismaël Ebunze Magadi, des transports et voies de communication, Pascal Kotaïko Adipenza, des Administrateur du territoire Watsa, Makanda Mwamba Lubusu, d'Air, Nkosi Palamu, ainsi que de quelques conseillers, le chef de l'Exécutif provincial a présenté les opportunités qu'offre sa province vis-à-vis des investissements divers pour un partenariat gagnant gagnant en vue de booster le pouvoir d'achat de la population grâce à la forte activité économique que cela pourrait engendrer.

Dans son intervention, Christophe Baseane Nangaa a fait savoir à ses interlocuteurs que l'objectif de ce forum qu'il a initié entre les entrepreneurs de deux provinces était "d'apaiser les commerçants face à la campagne d'intoxication" qui a entoure la perception des taxes de la consommation, le péage routes et l'exploitation artisanale des bois.

Pour ce faire, le Gouverneur de province a rassuré les opérateurs économiques que son gouvernement était engagé dans un vaste projet de désenclavement qui a franchi à ce jour, le seuil de 60% d'exécution. Il a, en effet, demandé aux commerçants de servir de ponts dans cette vision de mutualisation des relations entre les deux provinces sœurs dans l'espoir d'attirer plus de capitaux pour des gros investissements susceptibles de booster le développement de la région.

Concernant le poste de péage de Boh dont il voudrait faire un lieu de contrôle des poids des engins, de réception, d'exposition et de distribution des marchandises vendus du monde entier, Christophe Baseane Nangaa voudrait l'étendre jusqu'à 6000 m2 avec comme ambition, d'y construire également un terminal pétrolier d'une dimension d'au moins 50 millions de m3 afin de faire face à d'éventuelles pénuries et de réguler les prix sur le marché en vue d'approvisionner les aéroports et aérodromes qui seront sédentarisés après les prochains chantiers de réfection.

Grâce à cette "zone franche" de Boh et l'ouverture des routes, l'autorité provinciale espère impulser l'industrialisation du Haut-Uele d'où son appel à l'accompagnement du monde privé qui n'a pas hésité de donner son accord de principe.

Ces échanges devront être poursuivis lundi prochain à Boh où le Gouverneur de province projette de lancer la construction des différentes dépôts.

election-net.com

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate