img

Actualités

Politique

La déclaration de retrait de confiance au Vice-président de l'Assemblée Provinciale du Haut-Uele signée le 14 juillet dernier par un groupe des députés provinciaux ne ne cesse de récolter des nouvelles signatures.

Alors que la plénière de ce mardi, 21 juillet 2020 est consacrée à la requête du groupe parlementaire ADRP et Alliés autour de la question de Hervé Ndute Tongolo, des sources d'election-net.com, 18 élus sur 20 que compte l'organe délibérant ont apposé leurs signatures sur ce document sensible afin d'exiger le départ du numéro deux de la première institution provinciale.

A lire aussi Haut-Uele: Encore des nouvelles signatures pour la destitution du Vice-président de l’Assemblée Provinciale

Reproché d'avoir manqué à ses obligations professionnelles en initiant notamment des manifestations des rues contre l'avis des autorités nationales, des pétitions sur l'incivisme fiscal et en participant à des réunions jugées compromettantes pour la vie des institutions politiques provinciales, cet élu de la ville d'Isiro ne devrait pas survivre à l'issue de cette initiative étant l'unique représentant de l'opposition dans cette Assemblée Provinciale largement dominée par les formations politiques du Front Commun pour le Congo actuellement en coalition avec le Cap pour le Changement du Chef de l'État, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Suppléant du député national Paulin Odiane, Hervé Ndute Tongolo, 33 ans , était jusque-là le plus jeune Vice-président de l'Assemblée Provinciale dans l'histoire de la province du Haut-Uele. Élu grâce au soutien de la majorité parlementaire constituée autour du Gouverneur, Christophe Baseane Nangaa, l'homme n'a cessé d'émettre des signaux contradictoires avec sa propre majorité.

Prince Bagheni

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate