Grand-Katanga : Fifi Masuka et Jacques Kyabula accusés

Photo d'illustration


 Ça chauffe dans la province du Haut-Katanga et celle du Lualaba suite aux révélations de détournement de plus de 3 millions de dollars qui prennent une destination inconnue révélée par le député national Nanou Memba, député national membre de l'union Sacrée.

Dans une correspondance adressée au bureau de l'Assemblée nationale et au président de la chambre basse Christophe Mboso Kodia, l'élu de Kipushi évoque un détournement d'environ 3.424.000 USD par le truchement des postes des peages et des ponts bascules dans les provinces du Haut-Katanga et du Lualaba.

Dans sa correspondance au président de l'assemblée nationale, le député évoque en détail le foisonnement de ces postes de contrôles.

Plus de 35 ponts bascules privés portables payants sont mis en place à raison d'une fréquence de 300 camions fois 100 dollars américains par jour, par pont, soit un total journalier de 1.050.000$. 30 postes de péage routiers privés, non reconnus par Kinshasa avec un flux quotidien qui voisin 1.000.000$ par jour, fonctionnent de manière illégale contre 2 postes de contrôle avec scanner à raison de 1200 camions fois 100$ pour un total journalier d'environ 1.200.000$ qui sont mis en place ; des parkings fictifs-privés et obligatoires dont les recettes journalières avoisinent 54.000$ soit 30$ par camion ont été constatés ainsi que l'instauration d'une taxe baptisée "Taxe CNPR" sur les axes Kasumbalesa et Kolwezi à raison de (100$ fois 600 camions) sur ax soit 120.000$ par jour.

Pour ce faire, le député Nanou Memba sollicite du président de l'assemblée nationale une enquête parlementaire dans les deux provinces riches afin de tirer au clair cette situation qui le préoccupe particulièrement. L'élu de Kipushi dit s'appuyer sur des témoignages de la population et de ses propres enquêtes de terrain.

« Ayant été contacté par le peuple que nous représentons et après plus de 5 mois d'enquête délicate, je suis arrivé à un constat qui non seulement me laisse stupéfait, mais surtout ahuri et choqué quant à l'ampleur de la situation vécue dans les provinces du Lualaba et du Haut-Katanga », lit-on dans ce document.

Déjà les faits avancés par cet élu du peuple sont contestés par les proches du gouverneur du Haut-Katanga qui évoquent des allégations fortuites sans soubassements pour ce député qui ne cache pas son mécontentement face au Gouverneur Jacques Kyabula Katwe.

Powered by Froala Editor

Lire Aussi:
  • Guerre à l'est : la RDC commande le Paramount AHRLAC, nouvel avion de reconnaissance
  • Résultats de la présidentielle de 2018 : après Félix Tshisekedi, la version ''indéniable'' de Corneille Nangaa
  • RDC : interdiction de la consommation des barres de sésame et de chocolat noir de marque Jannis

  • Post Tags


    leave a reply

    Comments