img

Actualités

Politique

Société

Détenu depuis près d'une semaine  à la prison centrale de Munzenze pour ses critiques, à l'endroit de certains députés nationaux de Goma les avocats de Me Jimmy Nzialy, coordonnateur du mouvement Civique Génération Positive RDC, souhaitent la remise en liberté de leur client.

Au cours d’un point de presse tenu ce mardi 2 juin à Goma, le collectif de l'ancien porte parole adjoint de la majorité présidentielle au Nord-Kivu dénonce  “une politisation” de l’affaire et la privation de la liberté de leur client par le ministère public.

Me Serge Paluku, l'un des avocats conseils de Me Jimmy Nzialy, lors d'un point de presse à Goma. ElectionNet © Prince B.

«Nous n’avons pas vu les preuves de toutes ces charges qui pèsent sur notre client, nous ne comprenons pourquoi notre client n’est pas toujours libéré pourtant la justice avait déjà signé une “main levée” pour sa libération », déploré  Maître Serge PALUKU, l’un de ses avocats conseils qui, par la suite a balayé les allégations selon lesquelles leur client a été condamné.

 « Notre client n’a jamais été condamné, ce sont des folles rumeurs qui circulent dans la cité, il est encore à la prison de Munzenze, parce que le ministère public avait fait appel contre cette “main levée” lui accordée par la justice, nous croyons en cette justice et espérons qu’elle va dire le droit… » A fait Savoir Me Serge Paluku à election-net.com, avant d’ajouter que l’audience prévue pour ce mercredi 3 juin 2020, pourrait donner une décision sur sa libération ou le contraire.

Le  leader du mouvement civique Génération Positive RDC, Me Jimmy Nzialy est poursuivi par le ministère public pour outrage et imputations dommageables à l’endroit du député nationale Patrick Munyomo.

Prince Bagheni, à Goma

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate