img

Actualités

Dans un communiqué conjoint signé ce lundi 03 septembre 2018 à Bruxelles, Moïse Katumbi, Président de Ensemble, et Adolphe Muzito, Président du Nouvel Elan, ont condamné l’instrumentalisation de la cour constitutionnelle qui pour des raisons politiques continue à exclure des candidats à l’élection présidentielle.

Dans le même document, les deux personnalités ont confirmé leur engagement à mettre en œuvre les termes de la déclaration commune de l’opposition politique visant obtenir des élections inclusives, transparentes et crédibles. Ils rejettent la machine à voter. Selon eux, ces machines faciliteraient la fraude lors des élections prochaines et appellent le peuple congolais à la mobilisation générale afin de résister aux manœuvres de la CENI et du régime de Joseph Kabila.

Les deux hommes d’Etat ont convenu de travailler l’ébauche d’un programme commun des forces de l’opposition en vue de dégager un consensus autour de la candidature commune de l’opposition souhaitée par le peuple congolais.

Michael Bakemba

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate