img

Actualités

Internationale

Sécurité

Pendant que les yeux du monde entier sont braqués sur l'Ukraine à cause de l'invasion russe, la Corée du Nord vient d'ouvrir une nouvelle fenêtre de polémique.

Après un mois d'accalmie sans lancement pendant les Jeux olympiques de Pékin, la Corée du Nord vient de lancer un "projectile non identifié" en destination de l'Est (la mer du Japon).

C'est ce que vient d'annoncer ce dimanche 27 février 2022, l'armée sud-coréenne dans un communiqué. Elle précise que le projectile a été lancé à 22h52 GMT samedi depuis Sunan, dans les environs de Pyongyang.

La présidence sud-coréenne a exprimé sa "profonde préoccupation" face à ce lancement survenant "au moment où le monde s'efforce d'arrêter la guerre en Ukraine".

Il semble s'agir d'un missile balistique, ont ajouté les garde-côtes japonais. Le ministre japonais de la Défense, Nobuo Kishi, a déclaré que le missile pourrait avoir volé jusqu'à 600 km pour une portée de 300 km.

"Il y a eu de fréquents lancements (de missiles) depuis le début de l'année, et la Corée du Nord continue de développer rapidement sa technologie de missiles balistiques", a déclaré Nobuo Kishi dans une déclaration télévisée. La Corée du Nord menace la sécurité du Japon, de la région et de la communauté internationale, a-t-il ajouté.

Rappelons que le Président Nord-Koreen, Pyongyang a mené une série inédite de sept tirs des missiles en janvier, avec notamment le missile le plus puissant depuis 2017. Dans cette lignée, le régime a aussi averti qu'il pourrait renoncer au moratoire qu'il s'était lui-même imposé sur les tests de missiles balistiques intercontinentaux et les essais nucléaires. Les manifestations de force de Pyongyang interviennent à un moment délicat dans la région, alors que la Corée du Sud s'apprête à élire son prochain président le 9 mars.

Pompon BEYOKOBANA

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate