img

Actualités

Internationale

Sport

Les Léopards ont été écarté ce samedi soir face aux Lions indomptables du Cameroun en quart de final de cette 6ème édition du Championnat d'Afrique des Nations ( CHAN ) sur la note de 2-1.

Malgré cette élimination, la Fédération Congolaise de Football ( FECOFA ) ne lâche pas sur l’affaire des tests Covid 19 qu’ont subi certains fauves congolais au cours de cette campagne continentale dont 15 cas positifs ont été enregistrés.

Alors que son vice-président Theo Binamungu avait exigé une contre expertise un jour avant le match, soit vendredi dernier sur les suspicions d’un probable 13 joueurs atteint et qui a abouti à un nombre réduit de deux joueurs plus le kinésithérapeute, la FECOFA exige de la Confédération Africaine de Football ( CAF ) une enquête sur ce dossier.

« Une enquête devrait être mise en place, les responsables des faux résultats des tests covid19 sur les joueurs de la RDC devraient être identifiés et punis. La Caf a la crédibilité et la réputation dans cette situation », peut-on lire dans une publication de l’instance congolaise de football sur Twitter.

Si plusieurs rumeurs courent que ce sont les camerounais ( pays hôte ) qui sont à la base, d’autres rétorquent sur la nonchalance de la CAF qui devrait à priori protéger toutes les sélections des éventuelles situations mais aussi de prendre en charge ses tests Covid avec une dose élevée de professionnalisme.

Theo Liko

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate