img

Actualités

Santé

Le bilan de la récente attaque des présumés ADF à Ntoma dans le territoire de Beni s'est alourdi après la fouille dans cette partie du secteur Ruwenzori en territoire de Beni. Si le bilan était de deux civils tués le jour du drame puis trois un jour après , la société civile locale rapporte ce mardi 21 juillet 2020 que le bilan actuel est de 7 civils tués.

"Nous sommes tristes d'apprendre que le bilan des civils tués passe de 3 à 7 civils décédés. Le jour du drame, les uns étaient rencontrés dans leurs champs, d'autres par contre, étaient tombés dans le filet des assaillants alors qu'ils étaient de passage vers ce coin", explique Wilson Batoleni, président de la société civile du secteur Ruwenzori.

L'occasion faisant le larron, cet acteur de la société civile invite les habitants au respect des mesures prises par les autorités militaires pour sécuriser la population pendant leurs activités respectives. Ce, pour éviter d'être victime de l'activisme des présumés rebelles ADF.

" Il est connu de tous que nous devons exercer nos activités où se trouve les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC). Nous devons respecter cette mesure pour ne pas être tué",renchérit il.

En rappel, la récente attaque des présumés ADF à Ntoma remonte au dimanche 19 juillet 2020. Un rescapé avait indiqué que les assaillants portaient des armes lourdes et légères.

Dieubon Mughenze depuis Beni

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate