img

Actualités

Sécurité

Un élément des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) a tiré à bout portant sur des civils à Mambanike, à quelques kilomètres de la cité d’Oïcha, chef-lieu du territoire de Beni au Nord-Kivu, la nuit du dimanche à ce lundi 17 janvier 2022.

Se confiant à election-net.com, le Bourgmestre d'Oïcha affirme que les victimes ont été retrouvées dans leur parcelle. Elles ont réussi des coups de balles réelles qui ont occasionné la mort d'une femme sur le champ.

Atteint par balle, son époux a été dépêché dans une structure sanitaire. C'est quelques minutes après qu'il a aussi rendu l'âme, ajoute l'autorité administrative.

"Il y a un militaire, on ne sait pas par quelle intention, il a tiré sur des personnes. Une dame est morte sur place, son homme est allé succomber de ses blessures à l'hôpital général de référence. On a enregistré aussi un blessé", indique Kikuku Nicolas.

Du coup, le matin se ce lundi, la colère envahit les esprits des jeunes. Ils ont bloqué la route nationale numéro 4. L'autorité craint au dérapage. C'est ainsi que Kikuku Nicolas les appelle à l'apaisement au moment où les enquêtes sont menées pour dénicher les vraies causes de cet assassinat "ciblé".

"Nous sommes en train de faire des analyses. Est-ce un conflit ?, il y a des hypothèses, il faut qu'on arrive à les analyser puisque, semble-t-il, c'était ciblé", a-t-il conclu.

Dieubon Mughenze depuis Beni

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate