img

Actualités

Politique

Depuis dimanche, une nouvelle circule sur les réseaux sociaux indiquant que la Cour Constitutionnelle aurait tranché sur l'affaire AFDC-A, attribuant la paternité du groupe parlementaire au groupe du sénateur Bahati Lukwebo. Ce, au détriment de la ministre du travail Néné Nkulu et cie.

Très vite, le Département de la Communication du Regroupement AFDC-A/FCC a réagi à cette nouvelle. Il déclare que "la cour Constitutionnelle n'a rendu aucun arrêt ni contre le regroupement ni contre les députés nationaux comme le prétend une certaine presse qui propage dans les réseaux sociaux une fausse information tendant à nuire la réputation de l'autorité morale du Regroupement, Son Excellence Néné Ilunga NKULU et à la notoriété des tous les parlementaires qui travaillent pour le bien de la population Congolaise".

Par ailleurs, le département de la communication reconnaît toutefois l'existence des requêtes en justice déposées par ke groupe de Bahati Lukwebo à la cour Constitutionnelle pour tenter de faire invalider certains députés nationaux restés loyaux à l'autorité morale du FCC , le Senateur à vie Joseph KABILA "

Cette structure appelle l'opinion publique à rester calme et à attendre dans les prochaines heures une communication sur l'actualité en cours .

Jusqu'à présent, Néné Nkulu et cie garde la paternité du groupe parlementaire AFDC-A à l'Assemblée nationale. Le Sénateur Bahati Lukwebo multiplie des démarches pour récupérer le contrôle de la deuxième force politique après le PPRD, mais en vain.

Chris Lumbu

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate