ven. Juin 5th, 2020

Tshopo : Les cadres féminins resserrent l’étau sur Alexis Thambwe Mwamba

Ecouter cette information
320 Vues

Les cadres féminins de la province de la Tshopo prient Joseph Kabila, autorité morale du FCC, d’intimer l’ordre au président du sénat Alexis Thambwe Mwamba d’observer la constitution et les lois du pays ainsi que le Reglement intérieur du Sénat en répondant aux neuf préoccupations soulevées par la lettre de la sénatrice Bijoux Goya.

Dans un mémorandum adressé à l’ancien chef de l’État et patron du FCC, cette ONG animée par des femmes dans la province de la Tshopo précise qu’en agissant ainsi, Joseph Kabila lancera un signe fort à qui veut comprendre qu’il n’est e pas la couverture imaginée des présumés corrompus et de détournement des derniers publics.




Ces cadres rappellent également Joseph Kabila qu’il avait accepté la démocratie, il y a lieu d’accepter ses conséquences dont la transparence dans la gestion des deniers publics.

Les cadres féminins de la province de la Tshopo précise que les affirmations du président du sénat disant que le marché decrié a été passé conformément aux lois de la RDC sont rassurantes mais estiment que ce n’est pas du tout la réponse à la question d’éclaircissements de la sénatrice Bijoux Goya.

Pour ces cadres, il serait souhaitable de laisser la place à la vérification impartiale de ces allégations.

Ils proposent que la déclaration d’Alexis Thambwe Mwamba soit confrontée avec les pièces du dossier à travers une enquête indépendante parlementaire et/ou judiciaire.

Ces femmes soulignent que le pays tout entier a besoin des éclaircissements sur la conformité de passation du marché de réfection de l’hémicycle et ses dépendances et surtout que cela concerne l’institution qui vote des lois.

Pompon BEYOKOBANA depuis Kisangani

Copyright © Electionnet 2020. Tous droits réservés.
Electionnet vous interdit totalement de copier le contenu de son site web