Sud-Kivu : Théo Ngwabije Kasi appelle la population au calme après la condamnation de Vital Kamerhe

Gouverneur de la province du Sud-Kivu Théo Ngwabije Kasi lors d'un point de presse à Nyamoma. Photo de tiers.

Ecouter cette information
733 Vues

Suite au verdict dit du procès des 100 jours, rendu public ce samedi 20 juin 2020 par le tribunal de grande instance de Kinshasa condamnant Vital Kamerhe à 20 ans des travaux forcés, le gouverneur de la province du Sud-Kivu Théo Ngwabije Kasi appelle sa population du Sud-Kivu, particulièrement celle de Bukavu.




Dans son communiqué officiel, rendu public samedi 20 juin, l’autorité Provinciale tient à bannir toute sorte de tribalisme tendant à la Division de la population Sudkivusienne.

”…en aucune manière, ce verdict ne doit être l’occasion de nous diviser. Bien au contraire, nous devons demeurer unis et laisser la justice qui est indépendante, faire son travail. C’est ici pour moi l’occasion de réaffirmer tout mon engagement à combattre la haine et le tribalisme d’où qu’ils viennent pour que le Sud-Kivu demeure à jamais une terre hospitalière où règne la paix et aspire au développement…” peut-on lire dans ce communiqué.

Le gouverneur Théo Ngwabije demande par ailleurs à tout un chacun de faire échec à tous les ”manipulateurs” d’opinion cherchant a détourner la province de ses ”vrais défis que sont le développement et la lutte contre la pandémie de la Covid19”

Il sied de signaler que la soirée de samedi dans la province du Sud-Kivu n’était pas rose. Juste après l’annonce de la condamnation de Vital Kamerhe, le Directeur de cabinet du chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi, une vague de manifestations d’indignation s’est observée dans la ville de Bukavu et dans différents territoires de la province.

Héritier Bashige depuis Bukavu