Sud-Kivu : Condamnation de Vital Kamerhe, situation confuse à Bukavu

Quelques militants de l'UNC entrain de brûler le drapeau du parti de l'UDPS à Walungu au Sud Kivu ce samedi 20 juin 2020. Photo de tiers.

Ecouter cette information
1 799 Vues

Après le verdict rendu ce 20 juin par la tribunal de grande instance de Kinshasa, condamnant ainsi Vital Kamerhe à 20 ans de travaux forcés, la situation est confuse dans la ville de Bukavu au Sud-Kivu.

Les militants de son parti politique l’Union pour la nation congolaise UNC, et sympathisants ne digèrent pas le verdict rendu.




Pour ce faire, plusieurs coins chauds de la ville de Bukavu sont à l’heure actuelle envahis par des militants de ce parti politique cher à Vital Kamerhe, ex directeur de cabinet du chef de l’État. C’est comme par exemple à la place Mulamba, non loin de la permanence du parti UNC où l’on signale un soulèvement des nombreux militants qui tentent de barricader la route malgré l’intervention des éléments de l’ordre qui les dispersent à coup de balles et de gaz lacrymogènes.

Également dans le marché central de Kadutu, certaines sources concordantes parlent d’un ”pillage” des dépôts des commerçants par des jeunes en colère.

La police est visiblement mobilisée dans la ville pour la sécurité car la tension semble montée dans plusieurs coins de la ville.

C’est une déception totale qui se remarque aux figures de nombreuses personnes à Bukavu.

Héritier Bashige depuis Bukavu