mer. Juin 3rd, 2020

Sud-Kivu : 14 mai, la population se souvient du massacre de Kamananga à Bunyakiri

Photo illustrative montrant l'entrée au territoire de Fizi. Photo capturée sur google.

Ecouter cette information
308 Vues

Cela fait 8 ans jour pour jour depuis le massacre de Kamananga en groupement de Kalima à Bunyakiri dans le territoire de Kalehe au Sud-Kivu.




Ces actes ignobles commis à l’époque par les éléments FDLR, se sont passés en date du 14 mai 2012. Une trentaine de personnes ont été tuées à coups de machette et de balles, plusieurs blessées avec plus de 60 maisons incendiées, suivi d’un pillage ”systématique”.

En mémoire de tous les morts, une commémoration en mode méditation a été observée suite au respect des mésures barrières contre la Covid-19.

l’Organisation de Défense des Droits de l’Homme (l’ADHO), une structure locale, sollicite ”l’aide des bienfaiteurs” afin d’ériger un monument en mémoire de ces victimes.

Dans un communiqué rendu public ce jeudi 14 mai et dont une copie est parvenue à élection-net.com, cette structure de défense de droits humains demande également à la Cour militaire du Sud-Kivu, ”de bien vouloir vider la procédure d’appel contre les auteurs actuellement condamnés à perpétuité, au premier degré par le tribunal de garnison militaire du Sud-Kivu, pour entamer la phase d’exécution et réparation. Car l’État Congolais a été condamné civilement responsable avec les victimes”, renchérit l’ADHO.

Il sied de signaler que plusieurs parties de la province du Sud-Kivu ont été la cible des massacres pendant la rébellion qui a eu lieu entre 1998 et 2002. Il s’agit entre autres, des massacres de Makobola dans le territoire Fizi, Kasika dans le territoire Mwenga, Mutarule dans le territoire d’Uvira, Bunyakiri dans le territoire de Kalehe, etc.

Héritier Bashige depuis Bukavu

Copyright © Electionnet 2020. Tous droits réservés.
Electionnet vous interdit totalement de copier le contenu de son site web