ven. Jan 24th, 2020

Réhabilitation de la RN4, la Lucha Kisangani crie à la discrimination du pouvoir central.

51 Vues

La LUCHA section de Kisangani a été ce Jeudi 14 novembre dans la rue pour dénoncer la mauvaise volonté du gouvernement central à réhabiliter la route nationale 4 reliant la province de la Tshopo à celles de l’Ituri et du Nord-Kivu.

Un mémo adressé au président de la République à été déposé pour ce faire au gouvernorat de province après lecture devant le DIRCAB du gouverneur.

Tout est parti d’une marche pacifique qui avait pour point de chute, le gouvernorat de province. Les militants de la Lucha se sont mobilisés en masse pour dénoncer le délabrement très avancé de la RN4 et l’indifférence ostentatoire des autorités à ce sujet.

Laquelle route est transformée en chemin de la croix à cause de la dégradation très avancée et qui ne cesse d’enclaver la province de la Tshopo.

La LUCHA indique que cette situation critique qui menace l’économie de la province de la Tshopo ainsi les provinces voisines entrainent des conséquences socio-économiques graves.

Dans un mémorandum adressé au président de la république et lu devant le directeur de cabinet du gouverneur de province, la LUCHA décrie la léthargie des services étatiques qui perçoivent les taxes le long de la RN4 sous un œil impuissant des autorités.

Elle souligne que l’indifférence du gouvernement central face à cette situation frise une discrimination à l’endroit de la province de la Tshopo et des provinces voisines.

Dans ce même mémorandum, la LUCHA prévoit des actions de grande envergure à défaut d’une réponse négative à leur démarche. Parmi des actions à mener, la LUCHA prevoit un boycott fiscal.

Pompon BEYOKOBANA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *