RDC: suspension de production du passeport à partir de ce jeudi 18 juin(Min Affaires Étrangères)

Passeports ordinaires congolais. Photo de tiers

Ecouter cette information
649 Vues

Le ministère des Affaires étrangères de la République Démocratique du Congo a, dans un communiqué de presse, porté à la connaissance de l’opinion que le contrat qui le liait au consortium des sociétés du groupe SEMLEX pour l’implémentation d’un système d’identification biométrique national intégrant la production des passeports électronique biométriques en mode Build, Operate and Transfert (BOT), a pris fin depuis le 11 Juin 2020.

Cependant, le ministère s’est dit avoir constaté que les modalités du transfert des infrastructures, du savoir faire et des données techniques à la fin du contrat, n’avaient pas été précisées dans ce même contrat.




Et c’est pourquoi, dans le strict respect des clauses du contrat qui liaient les parties, le ministère des affaires étrangères avait proposé au consortium un ”arrangement spécifique transitoire”, mais rien d’entente n’a été trouvé sur les termes dudit arrangement, fait savoir ce communiqué.

Par ailleurs, les parties concernées ont convenu ensemble de procéder immédiatement au transfert du patrimoine à la partie congolaise tel que prévu dans le contrat. Une Étape qui va durer 10 jours ouvrables, c’est-à-dire du 18 au 29 Juin 2020. Ce qui entraîne momentanément un arrêt de la production du passeport durant cette période de transfert.

Par ailleurs, la ministre des affaires étrangères, Marie Tumba Nzeza, précise qu’il a été désigné un nouveau Chef du projet en remplacement de celui du consortium des sociétés du groupe SEMLEX. Il aura pour rôle de superviser le transfert, faire l’état des lieux et réorganiser la gestion depuis la chaîne d’approvisionnement des consommables jusqu’à la chaîne de distribution des documents officiels et imprimés de valeur.

Enfin, il a été noté qu’à la fin du transfert, un nouveau cahier de charge sera confectionné et un appel d’offre restreint sera lancé pour l’approvisionnement des consommables (livrets de passeports, formulaires et autres intrants) ainsi que la maintenance des infrastructures et la mise à niveau des techniciens locaux.

”Cela aura certainement un impact positif sur la baisse du prix du passeport en faveur de tous les compatriotes”, a chuté, Marie Tumba Nzeza ministre des affaires étrangères.

Prince Bagheni