ven. Mai 29th, 2020

RDC: Les femmes du FCC divisées au sujet du soutien à Tambwe Mwamba contre Bijoux Goya

Juliette Mughole, porte-parole des femmes du FCC

Ecouter cette information
1 013 Vues

Des dissensions continuent à s’enregistrer autour de la déclaration de soutien des femmes du FCC, Front Commun pour le Congo au président du Sénat, Alexis Tambwe Mwamba contre la sénatrice, Bijoux Goya.




Alors que les femmes kabilistes ont dénoncé dimanche, 03 mai l’instrumentalisation politique de l’écart du langage du président de la chambre haute du parlement contre la sénatrice Bijoux Goya qui voulait avoir des explications sur l’utilisation des fonds alloués à la réfection des bureaux et de la salle des plénières de la chambre parlementaire, Marie Ange Mushobekwa, cadre de la plateforme a renié sa signature dénonçant un faux en écriture.

Sur son compte Twitter, Juliette…, dénonce le volte-face de l’ancienne ministre des droits Humains.

“Madame Marie Ange Mushobekwa, doit reconnaitre m’avoir appelé personnellement pour participer à la déclaration des femmes du FCC. Aucune intention de supplier sa présence mais son représentant à la conférence des Présidents nous a bien envoyé son nom comme choisie pour représenter le G18”, a-t-elle fait savoir.

Peu après, c’est la députée nationale, Jeanette Kavira, signataire de la déclaration des femmes contre Bijoux Goya qui s’est rétractée en apportant son soutien à la sénatrice.

Au-delà des postures des uns et des autres autour de ce dossier, l’affaire Tambwe Mwamba-Bijoux Goya étale un plus les divisions au sein de la plateforme de l’ancien Président de la République Démocratique du Congo, Joseph Kabila Kabange, actuellement en coalition gouvernementale avec Le Cap pour le Changement du chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

José-Junior Owawa

Copyright © Electionnet 2020. Tous droits réservés.
Electionnet vous interdit totalement de copier le contenu de son site web