RDC: La mine d’or de Namoya au Maniema vendue à la firme chinoise Shomka Ressources Ltd

Illustration d'une gamme de produits en Or . Photo de tiers

Ecouter cette information
1 124 Vues

La Société Banro Corporation, annonce avoir vendu sa mine d’or de Namoya à Salamabila dans la Province du Maniema à la Société Shomka Ressources Ltd basée en Chine. La nouvelle a été annoncée dans un communiqué de presse de cette multi nationale dont une copie est parvenue à election-net.com.

“Shomka Resources Ltd signe un acte de vente définitif pour acquérir 100% des actions de la mine de Namoya dans la province du Maniema, en République Démocratique du Congo (RDC), de Banro Corporation Ltd en échange du paiement de redevances sur la production”, indique le communiqué.




Et de poursuivre : “Shomka Resources Limited, une société basée à Hong Kong(«Shomka Resources» ou la «Société») a le plaisir d’annoncer qu’elle a conclu un accord pour l’acquisition de 100% du capital de Namoya Mining, une filiale de Banro Corporation Ltd («Banro») située dans le sud-est de la RDC, en échange d’une redevance perpétuelle sur toute la production de la propriété à Banro”.

Relancer les activités de la mine

Pour la circonstance, Victor S. Kasongo, PDG et président de Shomka Resources a affirmé toute la satisfaction des deux parties et les objectifs de sa firme « Nous sommes très satisfaits de signer l’accord d’acquisition de la mine de Namoya. Notre objectif est de remettre à nouveau Namoya en production vers début janvier 2021 après l’exécution de notre programme de soins et d’entretien qui a commencé le 1er juin. Nos personnel, nos fournisseurs, nos créanciers et
les communautés d’accueil sont excités à l’idée de reprendre leurs activités » précise le communiqué de presse.

Ce document signale en outre que Shomka Ressources est une coentreprise détenue à 65,5% par Shomka Capital Ltd et à 34,5% par Baiyin International Investments Ltd. Shomka Capital Ltd est sous supervision de l’homme d’affaires Victor S Kasongo

Le défis de la RSE?

Pour sa part, George Lu nommé directeur financier de Shomka Resources, a rassuré les communautés locales sur le respect du code minier révisé surtout dans la responsabilité sociétale des entreprises

Nous sommes ravis de signer une entente pour recapitaliser la mine et confiant que l’experience mise en place apportera le mine à sa juste valeur et pleine capacités pour les parties prenantes , rassure t-il.

Il signale Par ailleurs que Victor S. Kasongo conclut que «Un dialogue approfondi avec les communautés hôtes et les parties prenantes, y compris des discussions sur le financement de projets sociaux afin de réduire la pauvreté, assurer la paix et la stabilité dans les régions où Namoya opère sont en cours ».

La situation sécuritaire, un handicap

Signalons que la Société Namoya Mining filiale de Banro Corporation qui vient de céder la mine a arrêté son exploitation depuis environ un an suite à l’insécurité qui a élu domicile dans cette partie de la province du Maniema, où un groupe des miliciens maï maï Malaïka conduit par le Cheikh Assani Mitendi s’oppose à l’exploitation de l’or de Namoya par la société Nomoya Mining qu’il accuse de non respect du cahier de charge entre elle, et la communauté locale. Ces miliciens ont plusieurs fois pris en otage les travailleurs de la société Nomoya Mining et attaqué ses installations pour empêcher cette dernière de continuer l’exploitation.

Préoccupée par la situation d’insécurité qui prévaut dans cette partie du Maniema, une synergie d’organisations non gouvernementales avec à leur tête la Nouvelle Société Civile Congolaise/Coordination Provinciale du Maniema, a demandé au gouverneur de la province de province d’organiser un dialogue inclusif pour une paix économique, sociale et durable dans cette partie de la province.

Kilikumbi Lusumbasumba Isaac depuis Kindu