ven. Mai 29th, 2020

RDC: Kyungu Wa Kumwanza dit vouloir travailler avec Félix Tshisekedi pour empêcher le FCC de revenir au pouvoir

Ecouter cette information
451 Vues

Après les Incidents survenus  ce week-end à Kasumbalesa entre les militants de l’UNAFEC et ceux de l’UDPS, Antoine Gabriel Kyungu Wa Kumwanza remercie le gouverneur du Haut Katanga d’avoir pris en charge les  blessés de ces affrontements.

Le président national de l’Union nationale des Fédéralistes du Congo a tout de même insisté que lui son parti mettront tout en oeuvre pour empêcher à la coalition proche de l’ancien président Kabila de revenir au pouvoir.  




Dans ce  point de presse animé dimanche 10 mai 2029 à sa résidence privée, l’autorité morale de l’Unafec est largement revenu sur les incidents de Kasumbalesa. Il a dressé un bilan de 5 blessés graves du côté de l’Unafec. Tous les blessés ont été acheminés à Lubumbashi grâce au gouvernement provincial

” Le bilan de ces incidents, c’est que c’est le directoire de l’Unafec qui a été brûlé en partie. On a aussi vandalisé le mobilier, tout . Mais, j’ai 5 blessés très graves qui sont à l’hôpital du cinquantenaire.C’est ainsi que je remercie le gouverneur de province qui s’est lui-même investi dans cette histoire et qui nous a aidé à évacuer les malades avec une ambulance. Je remercie beaucoup Kyabula pour nous avoir aidé à soigner les enfants”a dit Antoine Gabriel Kyungu Wa Kumwanza.

L’allié de Félix Tshisekedi dans le Grand Katanga dénonce toutefois une main noire derrière les dissensions qui ont opposé les jeunes de son parti à ceux de son parti

 allié l’UDPS.

” La cause que nous cherchons jusque-là tous, il n’y a rien de consistant que nous pouvions dire. Mais c’est un état d’esprit, c’est la turbulence. Ce sont des jeunes qui se sont sentis humiliés, provoqués par les autres. Les autres aussi, c’est-à-dire la JUDPS, disent  que c’est la JUNAFEC qui nous a provoqués. Vous voyez, c’est une bagarre des enfants qui allait prendre d’autres proportions parce que , il y avait tout simplement une main noire. On a senti ça. Je vous dit que les évènements ont commencé vendredi ça a continué hier samedi. Mais les autorités qui devraient intervenir, les autres disaient que n’envoyez pas ma police parce qu’ils disent qu’ils sont ensemble. Voyez l’idée? Et hier, c’est la très haute hiérarchie qui a dit fini ce cinéma-là. Il y a eu une main noire”

Antoine Gabriel Kyungu Wa Kumwanza a réitéré sa position de travailler avec le président de la République. Il soupçonne toujours le FCC d’être derrière les incidents de Kasumbalesa. Pour l’Unafec, l’ennemi numéro un de l’Unafec pour sa gestion chaotique et ses actes tortionnaires contre les opposants à son régime.

Antoine Kyungu Wa Kumwanza insiste que l’Unafec met tout en marche pour que le FCC ne revienne plus au pouvoir.

Chris Lumbu

Copyright © Electionnet 2020. Tous droits réservés.
Electionnet vous interdit totalement de copier le contenu de son site web