dim. Déc 8th, 2019

RDC: Kabila – Katumbi, l'heure est-il au rapprochement?

50 Vues

Ils sont considérés comme les meilleurs ennemis politiques du dernier quinquennat. Moïse Katumbi et Joseph Kabila ont réussi à franchir le rubican dans la détestation qui a traversé même les frontières de la politique et devenir une affaire personnelle.

Depuis 2015, toutes les tentatives de réconciliation entre les deux principaux leaders de l’espace katangais ne se sont soldées que sur une suite de non recevoir surtout du côté du Raid qui dans une interview accordée à BBC, comparaît l’ancien gouverneur du Katanga à Judas Iscariot qui trahit le christ pour de l’argent avant de se pendre.

Le Katanga, première victime de cette séparation…

La séparation entre les deux alliés n’a jamais été bien digéré par les katangais qui voyaient en Moïse Katumbi le légitime dauphin de Joseph Kabila dont la constitution interdisait de se représenter à la magistrature suprême. Depuis plusieurs tentatives de réconciliation à l’initiative de la notabilité Katangaise.

De Richard Muyej jusqu’à la fondation Katangaise en passant par des hauts responsables militaires, plusieurs démarches ont été initiées pour le rapprochement entre les deux leaders dont la séparation a carrément divisé les fils de la plus riche province du pays occasionnant des conflits fratricides.

D’ailleurs les notables Katangais n’ont jamais digéré la perte de la présidence. Voilà pourquoi Kabila était dans l’obligation de les apaiser avec la primature.

Toutes tentatives de facilitation de mettre les deux frères ennemis pendant la période pré-électorale se heurtaient au mur de l’insensibilité de deux camps. Celui de l’ancien président était particulièrement intransigeant.

C’est la bonne ?

La tempête étant passée ,les plaies cicatrisées pour les uns et les autres, les notables katangais semblent résolu à prendre le taureau par les Cornes. La communauté katangaise unie le week-end dernier aux fins de saluer l’élévation du professeur Ilunga Ilukamba à la primature, tous les leaders de cet espace ont pour la première fois transcendé leur clivages politiques pour se parler comme frères de lait.

Dans cette réunion familiale et à l’initiative de Me Mbuyu Luyongola, les notables katangais d’un commun accord ont résolu de rapprocher leurs deux leaders pour le bien de la province et du pays.

Cette proposition aurait rencontré l’assentiment de tout le monde y compris les kabilistes invétérés à l’image d’Albert Yuma, Célestin Mbuyu, le pasteur Ngoy Mulunda. Le même sentiment a été observé chez des fidèles lieutenants de Moïse Katumbi comme Christian Mwando et les autres

Le chemin reste encore très long…

L’enthousiasme et l’optimisme qui ont découlé de ces rencontres doivent se mesurer à la blessure des deux poids lourds. Joseph Kabila qui n’a rien à perdre acceptera -t -il de manger avec celui qu’il a qualifié de Judas ? Et Moïse Katumbi voudra a-t-il se rapprocher de celui qui a briser ses rêves de devenir président de la République sans raison ? Les prochains jours s’annoncent riches en revirements.

Chris Lumbu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *