lun. Jan 20th, 2020

GOMA: La Société Civile Congolaise plaide pour une Commercialisation et Circulation de l’or artisanal à tous les niveaux (déclaration)

205 Vues

Les acteurs de la Société Civile intervenant dans la gouvernance du secteur minier à l’Est de la RDC se sont réunis dans un atelier organisé par l’Observatoire de la Société Civile Congolaise pour les Minerais de Paix, OSCMP, en collaboration avec IMPACT-RDC et SARW (Southern African Resource Watch), du 11 au 13 Novembre 2019 à Goma pour analyser le contexte international relatif à l’exploitation et à la commercialisation de l’or artisanal en République Démocratique du Congo.

Consécutivement à la décision de l’Autorité Douanière et de Protection des Frontières des Etats Unis d’Amérique (CBP) selon laquelle toute société américaine cotée en bourse et celles important de l’or artisanal en provenance de la RDC doivent prouver que cet or n’a pas été extrait dans des conditions de travail forcé ; étant donné la volonté du Gouvernement de la RDC à poursuivre les efforts d’assainissement du secteur de l’exploitation artisanale de l’Or, les acteurs de la Société Civile de la RDC font observer que cette mesure est partiale et discriminatoire dans la mesure où la RDC a domestiqué et mis en œuvre tous les instruments régionaux et internationaux relatifs à l’intégrité de la chaine d’approvisionnement en minerais responsables.

Cette société, dans leur déclaration déplore qu’en lieu et place de renforcer les mesures d’accompagnement des efforts d’assainissement du secteur minier de la RDC, la mesure des autorités américaines de Douanes et de Protection des Frontières Américaines va, non seulement, décourager les efforts déjà entrepris de mise en place des chaines d’approvisionnement responsable de l’or, mais aussi, conduire à un embargo de fait qui privera inévitablement les communautés locales des moyens de subsistance d’une part et exacerbera la fraude et la contrebande minières transfrontalières d’autre part. Par conséquent, elle demande la levée pure et simple de cette mesure.

En finissant, tous ceux qui ont pris part à ces assises ont réaffirmé leur engagement à soutenir et accompagner les efforts du gouvernement d’éradiquer le travail forcé dans le secteur artisanal de l’or pour que l’Or de la RDC contribue significativement à la stabilité, au développement des communautés locales et à la croissance économique de toute la nation.

A noter que, ces assises ont connu la participation des délégués provenant des provinces de Bas-Uélé, de Haut-Uélé, de l’Ituri, de la Ville province de Kinshasa, du Maniema, du Nord-Kivu, du Sud-Kivu, de Tanganyika et de la Tshopo. Les représentants de l’Administration des mines du Nord Kivu, du secteur privé ainsi que des Partenaires Techniques et Financiers y ont également pris part.

Prince Bagheni depuis Goma

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *