RDC-ANGOLA: Le PNHF/Kasaï inquiet après l’annonce des cas de coronavirus à Dundo

Des congolais expulsés d'Angola aux frontières, photo de tiers

Ecouter cette information
192 Vues

Le chef de poste du programme national de l’hygiène aux frontières ( PNHF/Kamako )dans la province du Kasaï s’est dit inquiet après l’annonce des cas positifs de coronavirus dans un quartier de la ville de Dundo, chef-lieu de la province voisine de Lunda Norte ( Angola ) où des congolais détenus en situation irrégulière attendent d’être expulsés .

Christian Mabedi craint que ces mouvements d’expulsion des congolais ne favorisent la propagation à grande échelle de la maladie dans la province du Kasaï où affluent  d’anciens migrants retournés.

” Dans le quartier de Dundo où les 5 cas positifs de covid-19 ont été détectés se trouve curieusement  une prison des étrangers en majorité des congolais entrés clandestinement. Nous craignons que nos compatriotes soient contaminés et lorsqu’ils arrivent à la frontière, qu’il y ait risque de propagation de la maladie dans la population du Kasaï”, souligne-t-il, déplorant par ailleurs la légèreté dans le respect des mesures-barrières à la bande frontalière.

Face à cette alerte, l’exécutif provincial du Kasaï  apaise .

“Tout est sous contrôle”, assure le ministre de l’intérieur de cette province.

Deller Kawino qui indique que toutes les dispositions ont été envisagées pour éviter des contaminations de la  population du Kasaï par des personnes sorties de l’Angola, cite notamment le contrôle de la température auquel est soumis tous les migrants expulsés.

Van Frédéric Tshilanda