RDC/Affaire Kabund: La cour constitutionnelle rend son arrêt ce mercredi

Des juges de la cour constitutionnelle en RDC. Photo de tiers

Ecouter cette information
460 Vues

L’audience du prononcé du verdict dans l’affaire Jean Marc Kabund contre Jeannine Mabunda initialement prévue ce mardi, 16 juin vien d’être reportée par les juges de la cour constitutionnelle.

« L’audience du prononcé de verdict a été reportée pour ce mercredi 17 juin. Les juges ont travaillé jusqu’à tard. Vu la sensibilité des dossiers , il faut le faire demain » a confié à CAS-INFO, un collaborateur de l’un des juges.

Déchu du poste de la première Vice-présidence de l’Assemblée Nationale pour atteinte à l’honneur de l’institution lors de l’une de ses sorties médiatiques critiquant le budget exclusif du congrès estimé à 7 millions de dollars américains en pleine crise sanitaire due à la COVID19, Jean Marc Kabund A Kabund avait saisi le conseil d’État pour solliciter sa réhabilitation.

Alors que son parti, Union pour la Démocratie et le Progres Social, UDPS avait aligné Patricia Nseya pour le succéder après plusieurs tergiversations, le Vice-président destitué a vu sa requête être déclarée recevable et fondée par les juges qui ont immédiatement demandé la suspension de l’élection de son successeur dans l’attente d’un arrêt de la cour constitutionnelle.

Mais malgré cette décision de justice, la présidente de l’Assemblée Nationale, Jeannine Mabunda Lioko avait maintenu son calendrier qui prévoyait la tenue du scrutin au 12 juin dernier avant de renoncer suite à l’intervention des forces de l’ordre qui ont eu à empêcher toute tenue d’une quelconque plénière conformément à la décision de la justice.

Bien avant l’arrêt de la cour constitutionnelle vraissemblement favorable à Kabund selon plusieurs sources proches du dossier, le député national élu sur la liste du PPRD, Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie, Didi Manara a ouvert une deuxième pétition contre Jean-Marc Kabund, cette fois ci pour “violation des règlements intérieurs” de l’institution notamment suite à l’intervention policière.

L’initiative, contrairement à celle de son collègue Jean Jacques Mamba du Mouvement de Libération du Congo, MLC sur la base de laquelle Kabund avait été défenestré, aurait rencontré un énorme succès avec un peu plus de 100 signatures à 24 heures.

A même temps, le ministre de l’intérieur, Gilbert Kankonde vient d’être interpellé par les députés au sujet de l’action policière du 12 juin dernier sur le siège du parlement suite à une motion incidentielle du même élu PPRD, Didi Manara.

José-Junior Owawa