RDC/Affaire Kabund : Aubin Minaku a-t-il corrompu les juges de la cour constitutionnelle ?

Aubin Minaku,ancien président de l’Assemblée nationale congolaise. Photo de tiers.

Ecouter cette information
836 Vues

Le report par la cour constitutionnelle du verdict dans l’affaire de la déchéance de Jean-Marc Kabund du bureau de l’assemblée nationale, alimente plusieurs analyses. Aussitôt, certains ont du penser que ce report serait motivé par une prétendue corruption faite aux juges par l’entremise de Aubin Minaku qui aurait agi sur demande de Jeanine Mabunda, présidente de la chambre basse du parlement.

D’ores et déjà, la toile a été emballée par le montant des milliers de dollars qui auraient été mis en contribution pour retarder la décision de la justice. Le montant s’élèverait à 280.000 dollars américains.




En réaction, la cellule de communication de Aubin Minaku a crié à un “fakenews” monté à l’encontre de l’ancien président de l’assemblée nationale. Elle brandit pour preuve, le manque de précision caractérisé par l’emploi du mode conditionnel dans la communication de la partie ayant accusé Aubin Minaku.

Parlant de la relation qui existe entre Aubin Minaku et certains juges, la cellule de communication reconnaît le lien d’amitié. Cependant, elle précise que cette amitié est due au fait que ces derniers sont tous enseignants dans une même Université. En plus, d’une même faculté et d’un même département.

“Bien plus, il ne les a pas rencontré ces jours, d’ailleurs, la dernière fois que le Professeur Minaku a rencontré le Juge Mavungu remonte à six mois”, rétorque-t-elle.

Notons que la décision de la cour constitutionnelle est attendue ce mercredi 17 juin 2020 dans l’affaire du président ad intérim de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS). Pour le moment, personne ne sait si Jean-Marc Kabund sera réhabilité à son poste de premier président vice-président de la chambre basse du parlement ou être définitivement exclus du bureau de l’assemblée nationale.

Il sied de noter que Jean-Marc Kabund avait été déchu par les députés nationaux suite à une petition initiée par le député Jean- Jacques Mamba. Depuis lors, l’élection de son successeur n’a pas encore eu lieu.

La rédaction