RDC, affaire 100 jours: Les avocats de Vital Kamerhe dénoncent un simulacre de procès et prévoient d’aller en appel

Pierre Olivier Sur, batônnier du barreau de Paris et Avocat de Vital Kamerhe en RDC. Photo de tiers.

Ecouter cette information
939 Vues

Condamné à 20 ans de travaux forcés, le Directeur de cabinet du chef de l’État congolais, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, Vital Kamerhe prévoit d’interjeter appel pour contester la décision du tribunal de grande instance de Kinshasa/Gombe qu’il a reconnu coupable de détournement des plusieurs millions de dollars américains affectés aux travaux de construction des maisons préfabriquées des militaires et policiers dans le cadre du programme d’urgence dit des cent premiers jours du chef de l’État.

En effet, dans un communiqué de presse publié quelques heures après l’annonce du verdict par le tribunal dont une copie est parvenue à election-net.com, Pierre-Olivier Sur, ancien bâtonnier au barreau de Paris et l’un des avocats conseils du président de l’union pour la nation congolaise dénonce “un simulacre de procès” et prévient de saisir toutes les instances judiciaires compétentes tant au niveau national qu’international pour rétablir, selon lui, son client dans ses droits.

Ci-dessous, l’intégralité du communiqué

Il faut rappeler qu’aux côtés de Vital Kamerhe, sa femme et sa belle belle-fille ont vue leurs comptes bancaires saisis et les biens confisqués par la justice.

Des peines presque identiques ont été prononcées contre ses deux coaccusés dont l’homme d’affaires d’origine Libanaise, Samith Jammal.

José-Junior Owawa