RDC: Acacia Bandubola interpellée par les députés

Acacia Bandubola, ministre de l'économie nationale. ©Photo de tiers

Ecouter cette information
486 Vues

Le député national Daniel Mbau Sukisa vient d’adresser une question orale avec débat au ministre de l’Economie nationale en rapport avec la dépréciation du franc congolais sur le marché de change.

Dans une correspondance adressée au ministre Acacia Bandubola, le député national Daniel Mbau estime que la dépréciation de la monnaie nationale elle-même a entraîné de façon spectaculaire et systématique l’inflation, c’est-à-dire la hausse généralisée des prix des produits de consommation au cours de cette période d’état d’urgence ou la population est appelée à observer le confinement dans une pauvreté indescriptible.

Il résume sa question orale avec débat autour des quatre questions dont:

  1. Quelle est la politique monétaire mise en place par votre ministère afin de stabiliser la monnaie nationale et par conséquent juguler l’inflation ?
  2. Quelles sont les mesures d’urgences prises pour atténuer la pression recrudescence sur le taux de change afin de donner la possibilité au franc congolais de retrouver sa valeur marchande et aux congolais de retrouver tous azimuts leur pouvoir d’achats ?
  3. Quelle est la capacité de notre système de change à absorber les chocs nominaux et les chocs réels, ainsi que sa capacité à résorber les vulnérabilités aux chocs externes ?
  4. Quelles sont les mesures urgentes et adéquates prises par votre Ministère pour arrêter la flambée des prix des denrées de premières nécessités observée sur le marché, et comment comptez-vous anticiper à la prochaine fois afin d’éviter cette désolation à notre peuple, étant entendu que vous n’êtes là que pour répondre à l’impératif, le peuple d’abord ?

L’auteur de la question prévient la ministre Acacia Bandubola que compte tenu de l’aggravation de la crise et de la pauvreté de la population qui deviennent de plus en plus insupportable, l’insatisfaction à ses préoccupations lui pousserait à initier contre elle, une motion de défiance.

Pompon BEYOKOBANA