Procès Kamerhe: Une marche des militants de l’UNC étouffée à Kisangani

Convoi de la police lors d'une manifestation des étudiants de l'IBTP ©Pompon BEYOKOBANA/election-net.com

Ecouter cette information
386 Vues

Les éléments de la police nationale Congolaise, ville de Kisangani ont étouffé ce vendredi 19 juin 2020 une marche de soutien à Vital Kamerhe prévue par les militants de l’Union pour la Nation Congolaise UNC.

Les forces de l’ordre ont investi tôt le matin le siège local de ce parti, lieu prévu pour le début de la manifestation dont le but était de “réclamer l’acquittement et la libération de Vital Kamerhe,” selon les militants.

Dans un communiqué, la fédération de l’UNC Kisangani spécifie que la procession devait partir du siège du parti où le rassemblement était prévu jusqu’au tribunal de grande instance de Kisangani comme point de chute, où l’acte symbolique de demande d’acquittement de leur président national devait être remis aux autorités judiciaire locales.

Pour rappel, c’est depuis plus d’un mois que le directeur de cabinet du président de la république Félix Tshisekedi est provisoirement détenu dans la prison de Makala.

Vital Kamerhe est poursuivi du détournement des fonds publics alloués au programme d’urgence du chef de l’État dans le volet maisons préfabriquées.

Le tribunal de grande instance de Kinshasa avait promis pour ce samedi 20 juin, le prononcé de son jugement.

Pompon BEYOKOBANA depuis Kisangani