dim. Déc 8th, 2019

Présidentielle 2018: Marie-Josée Ifoku invite la Cour Constitutionnelle à ne dire que le droit.

19 Vues

Conformément à son calendrier, la CENI a, entre autres, procédé le vendredi dernier, à la publication de la liste provisoire des Candidats retenus pour la présidentielle du 23 décembre.

Sur un total de 25 Candidats enregistrés à la présidentielle, 6 ont été invalidés, sur la décision de la CENI, dont l’unique femme à la course, Marie-Josée Ifoku. La seule femme qui s’est lancée dans cette course ne se lasse pas. Elle invite la cour constitutionnelle à rectifier le tir pour donner la chance à la femme de faire entendre sa voix en décembre prochain.

Parmi les reproches de la CENI, le défaut de nationalité d’origine de la candidate. Selon la Centrale électorale, après avoir perdu sa nationalité d’origine, le recouvrement de cette dernière ne donne droit qu’à une nationalité d’acquisition. Le secrétaire général de son parti dénonce cette invalidation qu’il qualifie d’intentionnelle de la part de la CENI en vue de mettre hors-jeux, l’unique femme candidate à la succession de Joseph Kabila.

LYDIE BIBOMBA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *