lun. Déc 9th, 2019

Nyiragongo : Le club RFI poursuit ses sensibilisations contre la maladie à virus Ebola au près de différentes couches.

36 Vues

Dans la visée d’aboutir à une appropriation communautaire des actions gouvernementales et humanitaires orientées dans la riposte contre la maladie à virus Ebola, le club RFI Goma a été avec les tradi-praticiens dans une séance de sensibilisation ce samedi 16 novembre 2019 à Kiziba2 dans le groupement Mudja en territoire de Nyiragongo.

Pour Bora Nyamofi Nathanaël chargé des activités au sein de ce club, le choix de cette couche n’a pas été hasardeux, ceux et celles qui ont toujours soigné les patients en se servant de la médecine traditionnelle, avaient également besoin de connaître les rudiments qui peuvent permettre à ce que la prévention soit plus efficace.

Par ailleurs il a demandé à ceux là qui ont pris part à l’activité à faire une large diffusion de tout ce qui était dit.

“Nous sommes venus nous entretenir avec les tradi-praticiens parce qu’il y avait un besoin, depuis un temps nous avons compris que cette couche a toujours été oubliée pourtant elle est une couche qui reste vulnérable, seulement parce qu’elle accueille tous les malades qui ne sont même pas diagnostiqués, et cela nous a obligé à dire qu’ils sont exposés à la contamination, nous avons échangé avec eux, pour voir comment la propagation de cette maladie peut prendre fin dans notre milieu de vie. A t-il souligné.”

Pourquoi avoir choisi les tradi-praticiens ?

Pour Bora Nyamofi, seul le besoin a conditionné le choix, selon lui, depuis que l’épidémie a été déclarée dans la province du Nord Kivu, plusieurs organisations n’ont jamais cherché cette couche pour lui parler de comment se protéger contre la contamination et comment identifier les cas positifs qui peuvent se retrouver parmi leurs patients : “nous avons senti qu’il y a une nécessité, beaucoup d’ONG qui sont dans la riposte s’intéressent moins de cette couche, pourtant elle est une couche importante qui peut bien véhiculer le message de sensibilisation, a t-il répondu.”

Les participants à cette sensibilisation n’ont pas manqué à s’exprimer,
Charles Bizimwami président de la structure dans laquelle sont réunis tous les tradi-praticiens de cette contrée a précisé à élection-net.com que toutes les notions apprises leur seront bénéfiques dans leur travail de tous les jours, il a également demandé à ses paires à ne pas se précipiter pour soigner un patient qui présente déjà les signes d’un cas positif mais plutôt alerter les équipes de riposte.

Pour rappel, cette sensibilisation a été tenue dans le cadre du projet Naitika-Nakinga-Najikinga, en français ; j’accepte, je protège, je protège, mené dans plus d’une contrée dans la province du province du Nord Kivu.

Prince Bagheni depuis Goma

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *