dim. Déc 8th, 2019

Nord-Kivu:une personne tuée dimanche lors d'une manifestation de la coalition Lamuka à Goma

201 Vues

La tension était perceptible ce dimanche 30 juin 2019, jour commémoratif du 59e anniversaire de l’accession de la RDC à son indépendance. Un mort dans le rang des militants de Lamuka, tué par balle lors de cette protestation. Une brève manifestation a éclatée dans la matinée de ce jour dominical dans quelques artères de Goma,et cela en dépit d’un dispositif policier important déployé sur les points chauds.

Les militants en colère ont brûlés des pneus et barricadés quelques artères de la villes tentant à Marcher, malheureusement ils ont été dispersés par la police à coup de gaz lacrymogène,voir même des balles réelles selon certains manifestants.

Dans ces heurts ,une personne a été tuée au niveau de la station Mutinga au quartier Majengo, l’information est corroborée par Robert Ziwabanza , coordonateur de la jeunesse de Lamuka au Nord-Kivu ,qui précise tout de même que la victime est un membre de l’Ecide de Martin Fayulu dont son corp a été vite récupéré par la police.
Pendant ce temps un mini bus de transport en commun a été aussi incendié sur la route Sake dans la commune de Goma.

Des témoins affirment que ce engin roulant aurait été incendié par un groupe des manifestants qui ont aspergé de l’essence, si la version est appuyée par le chauffeur du Véhicule, les organisateurs de la manifestation ont démentis formellement,deux personnes parmis la dizaine des passagers abord de ce véhicule ont été grièvement blessées et acheminées à l’hôpital.

Pour sa part , le coordonateur de la jeunesse de la coalition Lamuka invite le président Tshisekedi a ne pas se vêtir de la peau de Joseph Kabila en interdisant des manifestions qui sont autorisées par la constitution congolaise.
” le pouvoir actuel doit éviter de répéter les habitudes du régime précédent, la population a brûlé les pneus sur la voie public pour contester le refus d’autoriser la marche” a déclaré à Election-net Robert Ziwabanza.
Notons que le calme est revenu, après une matinée agitée dans ville volcanique des manifestants de ce 30 juin avaient voulu réclamer entre autre:la sécurité, le rétablissement par la cour conditionnelle des députés invalidés de la coalition Lamuka, l’arrivée de Moise Katumbi à Goma ainsi que l’octroie d’un nouveau passeport à Salomon Idi conseillé du président de TP Mazembe resté en exil à l’extérieur du pays.

Patrick Félix ABELY