mer. Juin 3rd, 2020

Nord-Kivu: la GP-RDC exige plus de rigueur dans la mobilisation des ressources provinciales

Ecouter cette information
316 Vues

La gestion de la province du Nord-Kivu est diversement commentée dans les milieux tant politiques que sociaux de la ville volcanique de Goma.




Si pour certains, les autorités provinciales actuelles peinent à remplir leurs missions d’améliorer les conditions de vies de la population, d’autres par contre estiment que le Gouvernement provincial est dans la bonne voie malgré les difficultés financières et sécuritaires auxquelles font face les animateurs du Nord-Kivu.

C’est le cas, de Me Jimmy Nzialy Lumangabo, coordinateur du mouvement civique Génération Positive, (GP-RDC), qui, au cours d’une interview accordée à election-net.com ce lundi 4 mai 2020, a souligné que l’exécutif provincial ainsi que les membres de son gouvernement se démarquent dans leur façon de faire depuis leur événement au pouvoir. ”Ils semblent avoir des capacités requises pour leurs fonctions, qui leur sont attribuées”,a-t-il indiqué.

Par contre, Me Jimmy NZIALY invite tous ces ministres à user de leur intelligence et du pouvoir que la loi leur donne pour apporter des solutions idoines aux problèmes de la population, ainsi que mettre de l’ordre dans différents services étatiques et privés sectoriels vu que les moyens font défauts. Il estime que cela aiderait la province à maximiser les recettes et avoir des moyens suffisants pour faire réussir l’action gouvernementale.

Par ailleurs, le coordinateur de la GP-RDC n’a pas mâché ses mots concernant le Vice-Gouverneur du Nord-Kivu, selon lui, les capacités de celle-ci sont visiblement insuffisantes par apport au poids de la charge de la province et aux prérogatives d’un Gouverneur d’une province comme le Nord-Kivu.

”Elle a difficile à lire un discours et même à s’adresser à la presse tacitement. On se demande si elle est en même de conduire le conseil des ministres ou le conseil provincial de sécurité en y apportant un apport intelligent. Nous ne lui disons pas de démissionner, mais qu’elle accepte d’apprendre, car si elle est humble, elle pourra s’améliorer un jour”, a-t-il indiqué à election-net.com, avant de demander aux partis politiques de chaque fois tenir compte de la méritocratie et la compétence lorsqu’il faut désigner les animateurs des institutions étatiques. Car selon lui, c’est l’avenir de tout un peuple qui en dépend.

Prince Bagheni, à Goma

Copyright © Electionnet 2020. Tous droits réservés.
Electionnet vous interdit totalement de copier le contenu de son site web