ven. Mai 29th, 2020

Nord-Kivu/Covid 19 : « la dispensation des cours à distance va permettre de sauver ce qui est encore sauvable » (Emmanuel Gashamba)

Ecouter cette information
270 Vues

En cette période où les écoles ne sont pas ouvrables à cause de la pandémie du Covid-19, certains pensent que l’enseignement à distance pourrait occuper les apprenants, malgré que dans pareil contexte, les enseignements ne peuvent pas se passer dans les respects de tous les procédés pédagogiques.





C’est le cas de Emmanuel Gashamba, Inspecteur principal provincial(IPP) de l’enseignement technique, et formation professionnelle, arts et métiers au Nord-Kivu. Au cours d’une interview accordée à election-net.com ce samedi 9 mai 2020, l’IPP a salué cette disposition de l’Etat congolais, qui selon lui, pouvait être d’abord précédée par des campagnes de sensibilisations et cela pour amener les apprenants et les familles à s’approprier ce programme.

«Après plus d’un mois d’absence à l’école, le gouvernement a pensé qu’il était nécessaire de réveiller ceux-là qui étaient déjà en sommeil parmi ces élèves, c’est en cherchant comment sauver ce qui est encore sauvable que le gouvernement congolais a fait un contrat avec l’UNICEF et la Radio Okapi pour que les cours soient dispensés à distance en cette période du covid-19 », a-t-il indiqué à election-net.com, avant d’exprimer certaines craintes qui seraient justifiées par une impréparation de tout côté, les apprenants ne sont pas informés de comment va se passer cet enseignement, précise t-il.

« Oui, l’initiative est bonne mais combien d’élèves ont intérêt à suivre la radio ou la télévision, et combien d’élèves vivent dans des maisons où il y a la télévision ou un petit poste récepteur, est-ce que les parents accompagnent le gouvernement à sensibiliser les enfants, je pense qu’il y aura discrimination de certains enfants qui sont dans des familles pauvres » déplore t-il.

Les craintes sont explicites sur la faisabilité de cet enseignement

« J’aurai souhaité qu’il y ait sensibilisation soit faite au préalable maison à maison pour que les parents et les enfants ne puissent pas prendre ce programme avec légèreté, cela n’a pas été fait. En dehors de ces failles, nous voyons un sous développement dans certains villages, qui constitue une autre entrave, pour dire que certains vont augmenter les connaissances et d’autres non et cela parce qu’ils ne disposent pas les mêmes moyens » a-t-il indiqué à election-net.com

La réussite de cet enseignement à distance pourrait contribuer à la riposte contre le Covid 19.

Pour ce cadre de enseignement Technique au Nod-Kivu, en dépit des failles précitées la réussite de cet enseignement pourrait être la réussite de la riposte contre le Covid 19
«C’est en luttant contre la propagation du Covid 19, que les écoles ont été fermées, voilà pourquoi j’ai dit que la réussite de cet enseignement à distance pourrait faire réussir aussi la riposte contre le Covid 19, qui ne cesse de décimer les vies », a-t-il chuté.

Prince Bagheni, à Goma

Copyright © Electionnet 2020. Tous droits réservés.
Electionnet vous interdit totalement de copier le contenu de son site web