ven. Mai 29th, 2020

Nord-Kivu : Carly Nzanzu Kasivita interpellé par deux mouvements citoyens

Ecouter cette information
381 Vues

Les Mouvements citoyens, Génération Positive RDC, et Raiya Nashimama ont dénoncé le conflit entre les sociétés minières œuvrant dans le territoire de Masisi, au Nord-Kivu.Il s’agit de la société minière de Bisunzu (SMB) et la COPERAMA.

Ce conflit a toujours été à la base de la fraude minière qui malheureusement avantage les pays voisins au détriment de la République Démocratique du Congo




Au cours d’un point de presse tenu à Goma, ce vendredi 8 Mai 2020, ces mouvements précités, ont sollicité l’implication de l’autorité provinciale pour que les différends qui existent entre ces deux societes puissent être résolus.

Reconnaissant que le mariage entre ces deux société serait impossible, ces deux mouvements ont demandé au patron de l’exécutif d’étudier de près ce conflit qui selon eux est à la base d’une insécurité permanente dans cette mine de Bisunzu en territoire de Masisi caractérisée par des tueries, disparitions d’hommes sans que certains cadavres ne soient retrouvés.

«Une fraude organisée, pire encore, les creuseurs estiment que la COPERAMA les estoquent, car en réalité ils ne savent pas le cout réel de leurs marchandises mais ni même la qualité ou le prix réel en terme de minerais vendu, avec comme conséquences, les creuseurs demeurent pauvres pendant qu’ils enrichissent les responsables de la Coopérative » A indiqué Me Jimmy Nziali, Patron de la Génération Positive RDC

Les pays voisins profiteraient de ce conflit

D’après ces mouvements, ce conflit entre les deux societes précitées a toujours favorisé une fraude minière qui avantage les pays voisins de la RDC, et les milieux dans lesquels ces minerais sont exploités restent dans le sous développement.

« il est inacceptable que le Rwanda continue à être proclamé 1er producteur mondial du Coltan grâce au Coltan de Masisi, au Nord-Kivu, à cause de la fraude, une fraude réussie grâce à la complicités de certains services sectoriels ou mieux grâce à la négligence du pouvoir », A-t-il indiqué à election-net.com, avant de plaider pour la mise en place des politiques et stratégies pouvant améliorer la productivité , la traçabilité, la sécurisation des minerais, la neutralisation des fraudeurs , « bref la diminution sensible de la fraude dans ce site », a-t-il chuté.

Il faut noter dans ce conflit une influence politique serait signalée, d’autant plus que les deux coopératives minières sont gérées par deux personnalités ayant le pouvoir. La Coperama dirigée par le président de l’assemblée provinciale du Nord-Kivu et la SMB par un député national, élu dans le territoire de Masisi.

Prince Bagheni, à Goma

Copyright © Electionnet 2020. Tous droits réservés.
Electionnet vous interdit totalement de copier le contenu de son site web