lun. Déc 9th, 2019

Nord-Kivu : attaques en répétition des ADF, Jean-Paul Ngahangondi pour plus d'engagement des FARDC. (Interview exclusive)

83 Vues

Les attaques des rebelles ADF qui deviennent de plus en plus grandissantes à Beni inquiètent au plus haut niveau plusieurs députés provinciaux de ce coin.

C’est le cas de l’élu Jean-Paul Ngahangondi qui regrette qu’au soir de leur rencontre avec le comité provincial de sécurité, l’ennemi frappe et tue la paisible population alors que les FARDC sont en pleine campagne militaire de grande envergure dans la zone.

Cet élu de Beni qui dit avoir même proposé au commandant de la 34ième région militaire au cours de cette réunion interinstitutionnelle d’instruire à ses collègues qui sont sur le champ de bataille de prendre une mesure de contingence pour apport à la situation actuelle.

Voir comment on peut mettre une ceinture dans des agglomérations pour empêcher l’ennemi à venir déverser sa colère sur les pauvres citoyens de Beni. Le numéro 1 des FARDC au Nord-Kivu a pris, bonne note. Malheureusement, les rebelles ont attaqué cette nuit même.

Ce qui amène au député Jean-Paul Ngahangondi à conclure qu’au sein de l’armée loyaliste, il y a des petits couacs qu’il faut vite corriger au sur le plan opérationnel bien que les ADF veulent désorienter la population de l’armée, souhaite-t-il. Il propose que les FARDC mènent les opérations à partir de tous les milieux où l’on signalerait la présence ces rebelles afin d’épargner la population de leurs agissements contre cette dernière.

« L’ennemi veut montrer que l’armée ne fait rien alors que dans la brousse, les combats se mènent bien. Le problème, c’est au niveau des petits faibles qui peuvent être d’ailleurs vite réglées. Il fallait que les officiers qui contrôlent à partir d’Oicha jusqu’à Eringeti, prennent aussi la situation au sérieux. Qu’ils réfléchissent comment pendant que les autres seront en train de se battre en profondeur, eux seront en train de protéger la population, de la mettre à l’abri de toute menace ou soit également qu’il y est des fronts sur tous les axes, comment ça à ce moment-là, l’ennemi ne saura pas où passé pour aller se décharger sur la population civile », suggère-t-il, dans une exclusivité à election-net.com.

Il demande également aux FARDC à capitaliser les alertes et les informations fournies par certaines personnes surtout de la partie Ouest de la route N°4 où l’on signalerait des mouvements suspects des ADF afin de dissuader leurs attaques.
Pendant ce temps, ce sont les mouvements citoyens Filimbi et AMKA-Congo ont été dans les rues de Goma ce vendredi 15 novembre pour soutenir les FARDC engagées dans les opérations à Beni. Ces jeunes pro-démocraties sont allés déposer leur mémorandum au bureau de la 34ième militaire. Dans ce document, ils formulent quelques recommandations pour bouter dehors une fois pour toute les terroristes ADF ainsi que d’autres groupes armés locaux et étrangers qui pullulent à l’Est du pays.

Dalmond Ndungo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *