Maniema: Deux ministres nationaux accusés de détournement des émoluments des députés

Quelques députés provinciaux du Maniema/ photo des tiers

Ecouter cette information
614 Vues

Les députés provinciaux du Maniema pointent du doigt les ministères des finances et celui du budget d’être à la base de leur misère. Les élus provinciaux accusent désormais 6 mois d’impaiement de leurs émoluments. Cette situation frappe aussi le personnel politique , administratif ainsi que le personnel d’appoint sans épargner les techniciens de surface.

Dans une déclaration faite à la presse de Kindu ce mardi 26 juin 2020 et signée par 10 députés provinciaux présents à Kindu parmi les 20 en fonction, ils accusent les ministères du Budget et celui des finances de ne les avoir payés malgré les correspondances des plusieurs autorités du pays notamment les présidents des deux chambrés du parlement ou encore le Premier Ministre leur donnant ordre de payer les différentes Assemblées Provinciales.

Les députés provinciaux du Maniema disent s’étonner également de constater que la paie ne suit pas graduellement les mois. Pour eux, cette situation frise le détournement.

” Il est aussi étonnant que la paie ne suit pas graduellement les mois. Par exemple, les mois de janvier et mars 2020 sont déjà payés pendant que les mois d’août, septembre et décembre 2019 et ceux de Février, Avril, Mai 2020 ne sont pas encore payés. Ceci frise le détournement”, peut-on lire dans leur déclaration lue à la presse par le Rapporteur de l’Assemblée Provinciale, Kamwanga Badisungu Thierry. Outre le paiement des émoluments des Députés Provinciaux, les salaires du Personnel Politique, Administratif, d’appoint et domestiques, les élus réclament aussi les frais de fonctionnement de leur institution. Ils parlent en effet d’une misère planifiée contre eux. Car, selon eux, le Gouvernement Central envoie régulièrement le traitement de tous les services de l’État en province sauf pour l’Assemblée Provinciale du Maniema.

Les signataires de cette déclaration qualifient par ailleurs d’injustice sociale et organisationnelle la situation de leur impaiement et disent recourir au Président de la République Antoine Félix Tshisekedi Tshilombo “pour qu’il assure par son arbitrage le fonctionnement régulier des Institutions politiques nationales en général, Provinciales en particulier, au besoin prendre des mesures punitives contre ceux qui roulent au pied son autorité en oubliant sciemment de payer régulièrement l’Assemblée Provinciale du Maniema surtout que le salaire à un caractère vital”, concluent-ils.

Kilikumbi Lusumbasumba Isaac depuis Kindu