lun. Juin 1st, 2020

Maniema-Covid19: Le cafouillage d’Alunguli, la menace aux portes de Kindu

Conducteur de taxi moto à la barrière d’Alunguli au Maniema/election-net.com

Ecouter cette information
681 Vues

La situation reste préoccupante au niveau du poste kilomètre 4 (PK4) sur la route menant de Kindu vers Kalima. Sur ce tronçon très fréquenté circulent des passagers quittant 4 des 7 territoires de la province du Maniema.




Malgré la menace liée à la pandémie du coronavirus, aucun dispositif ni de prélèvement de la température des passants,, ni de lavage des mains n’est installé sur cette principale porte d’entrée de la ville en dépit de la présence massive des plusieurs services de l’État sur cette barrière.

Pour certains experts, hormis l’interdiction, par le gouverneur de province, de transporter plus de deux passagers par des chauffeurs de taxis motos pour prévenir la propagation du coronavirus, le renforcement des mesures de sécurité au niveau des postes de contrôle devrait être de mise.
vigibarrières sont des lieux indiqués par excellence pour veiller au respect de cette mesure.

À notre arrivée ce Dimanche 03 mai, deux agents de l’ordre et des agents de la DGRMA sont au poste. Ils laissent passer toute moto, même celle transportant plus d’une personne, à condition de payer une somme allant de 500fc à 1000fc.

Des conducteurs de motos taxi qui sont dans cette situation et ne voulant pas payer la rançon ont par contre, adopté une stratégie, faire descendre les passagers de trop et passer avec un seul. Si certains s’arrêtent à une distance éloignée de la barrière pour effectuer le marchandage, d’autres encore viennent s’arrêter à une faible distance de la barrière, faisant descendre les passagers de plus aux yeux des agents de l’ordre sans être inquiétés.

Lors du tournage de ce reportage, l’équipe d’election-net.com sera interpellée et les matériels de reportage, téléphone et argent ravis suivi des menaces d’arrestation et d’incarcération, agressions ainsi des intimidations de plus de deux heures. Face à notre résistance et sans froid, les deux agents de l’ordre vont décider d’alerter leur hiérarchie en leur demandant du renfort. Quelques minutes plus tard, un débarqua sur le lieu un OPJ accompagné de deux autres policiers, tous en tenue civile. Ils sont suivis quelques minutes après par un capitaine qui dit être dépêché par un colonel. Après plus d’une heure d’échanges, nous seront finalement relâchés sur ordre téléphonique du colonel qui exigea que nos images soient effacées. Nos matériels de reportage, téléphone et argent sont remis et nous sommes autorisés de
partir.

Signalons par contre que le Maniema n’est pas encore touché par le Coronavirus. Cependant, deux de ses provinces voisines (le Nord et Sud-Kivu) ont déjà enregistrés des cas positifs au Covid19.

Kilikumbi Lusumbasumba Isaac à Kindu

Copyright © Electionnet 2020. Tous droits réservés.
Electionnet vous interdit totalement de copier le contenu de son site web