ven. Mai 29th, 2020

Lubumbashi : six personnes tuées, 36 maisons cambriolées en une nuit

Ecouter cette information
999 Vues

Les bandits ont encore endeuillé la ville de Lubumbashi. La nuit de dimanche 3 Mai 2020, ils ont fait irruption au quartier Kilobelobe dans la commune annexe. Ils ont tué deux personnes et blessé trois enfants.




Les corps des victimes, mineures de surcroît , respectivement âgées de 10 et 17 ans, membres d’une même famille, ont été acheminées à la morgue des cliniques universitaires de Lubumbashi.

La même situation a été vécue dans la commune de la Ruashi. Des sources concordantes affirment que quatre personnes ont été tuées la nuit de dimanche à ce lundi. Ce matin les habitants de la commune de Ruashi sont descendus dans la rue pour dénoncer cette insécurité qui n’a que trop duré.

Sur l’avenue des aviateurs au quartier Gambela II, les assaillants ont emporté plusieurs biens des valeurs dont une Jeep, deux ordinateurs et des appareils électroménagers. Mais aussi des téléphones et autres biens des valeurs ainsi qu’une somme d’argent.

En somme, lundi 04 mai est un jour de deuil à Lubumbashi. L’insécurité ne faiblit pas, le gouvernement provincial et les forces de l’ordre semblent désemparés et manifestent une incapacité à résorber la criminalité urbaine pendant cette période de pandémie.

Face à cette situation, la société civile qui a monitoré ces attaques, parle de six personnes tuées et plusieurs personnes blessées. Le cadre de concertation de la société civile monte au créneau et indexe les hommes en uniforme.

“Kilobelobe plus de 36 maisons cambriolées et jusque-là, 6 morts dont un bébé enlevé , une femme violée plus de 4 personnes blessées, bilan provisoire. Les équipes continuent de faire le travail sur terrain. Acteurs du banditisme, hommes en uniformes de la police, de l’armée, tous armés des armes automatiques”, a écrit la Thématique gouvernance sécuritaire et exige des enquêtes.

“Nous exigeons les enquêtes pour connaître la parts de responsabilité de chaque acteurs, Cco informé depuis 23h00, mais les opérations se sont poursuivies jusqu’à 4h00, selon les informations sur place. Que le gouverneur exige des enquêtes et la part de responsabilité”, a ajouté la Thématique gouvernance sécuritaire du cadre de concertation de la société civile du Haut-Katanga sur son compte.

Chris Lumbu

Copyright © Electionnet 2020. Tous droits réservés.
Electionnet vous interdit totalement de copier le contenu de son site web