Lubumbashi/ “Lois Minaku”: L’Udps prend d’assaut les principales artères de la ville

Manifestants UDPS devant le bâtiment du 30 Juin ce mercredi 24 juin 2020. Crédit Photo: election-net/Chris L.

Ecouter cette information
781 Vues

La matinée a été très mouvementée à Lubumbashi dans l’avant-midi de ce mercredi 24 juin 2020. Les jeunes de l’usons venues des différents quartiers ont pris d’assaut le centre-ville pour s’opposer contre les trois propositions de lois sur l’organisation de la magistrature en République démocratique du Congo.

Les motocyclistes ont ouvert les hostilités. Ils se sont rendus devant le parquet de grande instance de Lubumbashi en criant à tue-tête contre ce qu’ils appellent la provocation du FCC avec des lois taillées sur mesure en brandissant des écrits contre Jeannine Mabunda et autres cadres du FCC

« Nous n’accepterons jamais que cette loi taillée sur mesure soit appliquée dans notre pays. Tout ça est une manœuvre crapuleuse du FCC qui ne veut pas laisser le chef de l’état travailler. Nous allons marcher nous de l’Udps ainsi que tous les animateurs de l’appareil judiciaire» a expliqué Maître Meschak Tshisumpa , avocat et cadre de l’Udps.

Manifestants UDPS devant le bâtiment du 30 Juin ce mercredi 24 juin 2020. Crédit Photo: election-net/Chris L.

De là, ils ont arpenté différentes routes en passant à côté du gouvernorat avant de rejoindre d’autres groupes venus de l’emblématique place Matshipisha les manifestants qui ont agrandi leurs troupes. Sous une surveillance accrue des éléments de la police: la revendication est la même:


Cette marche a abouti au bâtiment du trente juin, siège de l’assemblée provinciale. Les députés se sont sauvés en suspendant la plénière. Seuls deux députés de l’Udps se sont entretenus avec les manifestants
« Dans Tous les pays modernes , il y a trois pouvoirs. Le pouvoir exécutif, le pouvoir législatif et le pouvoir judiciaire. Mais vous avez suivi ce qui se passe à Kinshasa où un député du nom de Aubin Minaku veut subordonner le pouvoir judiciaire au pouvoir exécutif et par ricochet au pouvoir législatif. Nous n’allons jamais accepter. Il doit retirer sa proposition. Ici c’est le peuple qui revenaient ce n’est pas une question de l’Udps ou autre»a déclaré Thomas Lupata, député provincial élu de l’Udps.

Députés provinciaux UDPS Thomas Lupata et Michel Kabwe s’entretenant avec les manifestants devant le bâtiment du 30 Juin à Lubumbashi ce mercredi 24 juin 2020. Photo crédit: election-net/Chris L.

Tous à l’unanimité clament l’indépendance du pouvoir judiciaire
«Nous disons de gré ou de force, ils doivent retirer leurs propositions de loi. Cette marche est une véritable mise en garde. Nous avons marché pacifiquement. Mais s’ils veulent nous forcer la main. Nous de Matshipisha, nous serons prêts à tout si notre président ou notre leader Kabund nous donne un mot d’ordre » a déclaré Exo Busungu, président du parlement debout de Matshipisha.

Cette marche s’est déroulée sans incident majeurs.Aucune casse n’a été enregistrée. Mais quelques militants ont voulu à en découdre avec les députés non UDPS présents à l’assemblée provinciale.

La police a suivi les manifestants tout au long de leurs itinérance sans qu’il y ait eu le moindre affrontement.

Chris Lumbu à Lubumbashi