Lubero: “Des tueries et des massacres se passent à ciel ouvert “, alerte l’administrateur du territoire

Quelques porteurs illégaux d'armes/Photo de tiers

Ecouter cette information
274 Vues

L’administrateur du territoire de Lubero (au Nord-Kivu) alerte sur l’activisme de deux groupes maï-maï dans sa juridiction. Selon Richard Nyembo, les groupes armés NDC rénové et maï-maï Kabido s’affrontent dans les villages de Bunyatenge et Mbwavinywa. Une situation qui paralyse plusieurs secteurs de survie des habitants. En plus, elle occasionne un déplacement massif de la population.

“Nous enregistrons beaucoup de déplacement de la population. Les habitants qui ont décidé de rester dans ces entités là, ils se trouvent aujourd’hui dans une geôle arbitraire où les bourreaux font tout ce qu’ils veulent”, indique-t-il.

Face à cette situation, l’administrateur du territoire Richard Nyembo plaide pour le déploiement des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC ) pour contraindre ces groupes armés à quitter cette région.

“C’est vraiment impérieux que les troupes de l’armée régulière se rendent sur place”, martèle-t-il.

“Nous sollicitons au commandant des FARDC dans les opérations Sokola 1 à Beni de nous appuyer avec une compagnie des militaires pour la déployer dans ces coins afin de mettre fin à des tueries et des massacres qui se passent à ciel ouvert. Ces miliciens se comportent en roi éternel et commettent des actes inadmissibles à l’égard de la population “, renchérit il.

Dieubon Mughenze, à Beni