ven. Mai 29th, 2020

Kisangani : Vive tension au bureau de la coordination de la société civile

Ecouter cette information
322 Vues

C’est un groupe des jeunes qui ont assiégés le bureau de la coordination de la société civile dans l’avant-midi de ce mardi 12 mai 2020.

Ces jeunes revendiquent leurs appartenances au sein de la société civile tout en réclamant le départ de David Yofemo actuel président de la société civile forces vives de la Tshopo.




Dans une interview exclusive accordée à la rédaction d’élection-net.com, le président de la société civile dit ne pas reconnaître à quelle organisation appartient ces jeunes. David Yofemo indique également qu’il y a une procédure à respecter pour l’organisation des élections à la tête de la société civile.

Dans un mémorandum déposé à l’Assemblée provinciale ainsi qu’au gouvernorat de province, ces jeunes regroupés en groupe de pression, reprochent plusieurs griefs à David Yofemo entre autres:

  • Gestion de la société civile en mode privée. Et une gestion opaque caractérisée par le clientélisme, le népotisme, l’amateurisme et le sensationnel, maquillé par une incompétence notoire, abusive et caractérisée ;
  • D’être un véritable trouble-fait et sa versatilité sous le régime Tokole ;
  • Le non tenu de l’Assemblée générale des membres depuis son avènement à la tête de la coordination de la société civile ;
  • Avoir péché contre les normes déontologiques et éthiques d’un acteur de la société civile ;
  • Recherche de sa propre survie au détriment de la mission et du rôle qui est siens en exigéant du gouverneur une voiture et un salaire équivalent à un conseiller du gouverneur de province.

Pompon BEYOKOBANA depuis Kisangani

Copyright © Electionnet 2020. Tous droits réservés.
Electionnet vous interdit totalement de copier le contenu de son site web