Kinshasa-PT-NTIC: PAD et IIC, ces agriculteurs innovateurs aux portes de la RDC!

Ecouter cette information
145 Vues

Le Ministre des Postes, Télécommunications et Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication Augustin KIBASSA MALIBA a échangé mercredi 4 décembre 2019 dans son Cabinet de travail avec une délégation de Precision Agriculture for Development (PAD) qui est une structure Américaine, et Impulse Invest Consulting de la RDC, venus solliciter le soutien du Patron des PTNTIC dans le but d’accompagner un projet qui va permettre de mettre en exergue l’innovation technologique afin de moderniser le domaine agricole en République Démocratique du Congo.

Au cours de leurs conversations, le Coordonnateur Technique de Impulse Invest Consulting, Monsieur Floribert NYAMWOGA, a fait savoir qu’il est primordiale que le Ministre des PTNTIC Augustin KIBASSA MALIBA soit au courant de ce qui va se passer et a, ensuite parlé de l’apport d’une plateforme qui va se focaliser spécifiquement aux travaux des agriculteurs.

« Il y a deux structures qui étaient en réunion avec son Excellence Monsieur le Ministre, une structure congolaise et une structure américaine. Elles sont venues solliciter le soutien de son Excellence Monsieur le Ministre en charge des Postes Télécommunications, pour qu’il puisse accompagner un programme, un projet qui va permettre d’introduire de l’innovation technologique dans le secteur de l’agriculture. Il s’agit d’accompagner le travail des agriculteurs, là où ils sont localement avec des informations qui sont personnalisées, en rapport avec tous les aspects de la vie et du cycle de l’agriculteur. Et On a l’espoir que cette plateforme qui sera mise en place pour partage de la circulation en information pourra permettre de résoudre un certain nombre de problèmes qu’il y a dans le secteur agricole, qui sont liés justement aux difficultés de circulation d’informations. Il s’agit de demander que le gouvernement puisse soutenir cette vision dans le cadre de l’amélioration de la modernisation des services qui sont liés à l’agriculture. On espère qu’avec une meilleure information qui vient au moment qu’il faut, chaque producteur pourra être en mesure de poser des actions qui lui permettent d’optimiser son rendement agricole», a appliqué Floribert NYAMWOGA.

Pour Emmanuel BAKIRDJIAN, il s’agit d’une structure qui, à travers la téléphonie mobile, développera des conseils sous forme des messages qui seront envoyés par SMS ou appels téléphoniques aux agriculteurs en cas de problème.

« On est une ONG, on fournit des conseils agricoles aux agriculteurs, aux petits agriculteurs, via leurs téléphones portables. Il n y a rien de très compliqué, on leur envoie des messages SMS ou alors des appels automatiques. L’idée est que la téléphonie mobile nous aide à atteindre beaucoup d’agriculteurs au niveau national très rapidement, et surtout quand il y a des problèmes nuisibles ou insectes qui arrivent dans le pays. Donc par exemple au Kenya, c’est arrivé aussi au Congo, il y a une nouvelle chenille qui est arrivée, qui vient de l’Amérique et surtout qui fait beaucoup de dégâts. Donc, les agriculteurs ne savent pas quoi faire et donc on a développé des messages au Kenya avec des conseils pour leur expliquer ce qu’ils peuvent faire pour limiter les dégâts de cette chenille. Ces conseils on les développe toujours en partenariat avec le Ministère de l’agriculture, avec les ergonomistes, avec les experts Et donc ensuite, on les envoie par SMS, ou alors on utilise des appels téléphoniques. En fait, on enregistre un message, on l’envoie à l’agriculteur et il a juste besoin de décrocher et d’écouter le message et il reçoit des conseils comme ça. Donc, l’autre chose ce que l’on fait on essaie de personnaliser ces conseils agricoles en fonction de là où ils habitent. Parce que les zones agro-écologiques varient beaucoup évidement entre le Kasaï et l’Equateur les terres sont différentes, les cultures sont différentes. Donc quand, on a des informations sur l’emplacement des agriculteurs, on essaie de personnaliser le conseil. Et aussi, quand la saison démarre, qu’est ce qu’il faut planter, quand est ce qu’il faut mettre des engrais etc. Donc ça on personnalise le timing des messages qu’on envoie », a renchéri le représentant de Precision Agriculture for Development.

Il sied de noter que le patron des PTNTIC a exprimé sa joie de voir que le secteur des télécommunications va être mis directement au service de l’agriculture et ce dernier promet d’apporter son soutien.

election-net.com/ PT-NTIC