mar. Fév 18th, 2020

Kinshasa: l’APUKIN se retire du conseil des partenaires.

Ecouter cette information
230 Vues

Les professeurs membres de l’Association des Professeurs de l’Université de Kinshasa, APUKIN ont décidé de claquer la porte du Conseil des Partenaires, (COPA) pour disent-ils, permettre au Gouvernement central d’assumer pleinement ses responsabilités.

A l’issue d’une Assemblée Générale organisée ce vendredi, 14 février à Kinshasa, les enseignants de la première université de la République Démocratique du Congo, RDC ont exigé du Gouvernement Ilunga Ilunkamba, “l’application sans condition du statut du personnel de l’ESU, ( ndlr: Enseignement Supérieur et Universitaire) et de la loi-cadre dans leurs dispositions relatives aux élections des autorités académiques; la restructuration du pouvoir d’achat des professeurs conformément aux acquis obtenus antérieurement et le remboursement du trop-percu sur les véhicules et le payement du manque à gagner de l’année académique 2018-2019”.

Dans sa déclaration dont une copie est parvenue à election-net.com, Mathieu Bokolo, le président de la structure précise “qu’à propos de l’Impôt Professionnel sur le Revenu, (IPR), l’Assemblée Générale exige la transparence dans son calcul” avant d’enchaîner que sa structure a mandaté son comité exécutif ainsi que quelques experts afin de “poursuivre les négociations avec le Gouvernement de la République”.

Dans ce communiqué, l’APUKIN projete une d’organiser une autre Assemblée Générale d’évaluation avant la reprise des cours.

Il faut savoir que les enseignements sont suspendus à l’Université de Kinshasa depuis janvier suite aux troubles qui ont secoué le campus universitaire après le déclenchement du mouvement de contestation des étudiants contre l’augmentation des frais académiques.

Cette situation de tension a contraint les autorités à fermer l’université pour pouvoir réorganiser le service.

Jeudi, le chef de l’État, Félix Tshisekedi est personnellement arrivé sur le chantier de réhabilitation des homes des étudiants avant la reprise des activités annoncées pour fin février courant.

José-Junior Owawa

Don`t copy text!